Peut-être avez-vous vu la très populaire publication Facebook qui court depuis quelques heures sur le réseau social: Richard Gere serait arrivé sur Facebook cette semaine et demanderait d’avoir 1 million de «j’aime» sur une publication pour que Julia Roberts et lui considèrent de faire une suite à «Pretty Woman». La publication a d’ailleurs déjà défoncé le million de «j’aime» et a dépassé les 75 000 partages.

Attention, ce compte est fort probablement un faux.

Quand on va dans la section «à propos» de la page Facebook, on peut bien y lire que c’est une «fan page». De plus, elle n’a pas le petit crochet bleu de Facebook, qui confirme que la page a été vérifiée et qu’elle est bel et bien celle du vrai Richard Gere. De plus, la page a été créée le 20 janvier et la publication sur «Pretty Woman» a été mise en ligne le 21.

Jusque là, tout porte à croire que ce n’est ni Richard Gere, ni son équipe qui sont derrière cette page. D’ailleurs, Richard Gere n’a pas de page Facebook officielle.

Si on fouille un peu sur le web, on se rend compte qu’une publication similaire sur «Pretty Woman» a déjà été faite à l’automne 2015. Un article du site Yibada (un site de nouvelles internationales qui sert la communauté chinoise expatriée aux États-Unis) daté du 7 novembre 2015 rapporte que Richard Gere aurait demandé l’avis du public sur Facebook pour savoir s’il devait faire une suite à «Pretty Woman», le tout, dans les mêmes mots que la publication du 21 janvier.

Ce ne serait pas la première (ni la deuxième!) fois que l’acteur est dans une histoire de fausse publication sur Facebook. Un faux compte avait déjà publié une photo de lui en itinérant, tirée du film «Time out of Mind», disant qu’il avait donné des billets de 100$ à d’autres itinérants dans la rue. M. Gere avait ensuite confirmé lui-même que l’histoire était fausse, mais qu’elle soulevait un réel problème, soit celui de l’itinérance. Dans tous les cas, la page Facebook avait dû clarifier qu’elle n’était pas celle du vrai Richard Gere.

L’inspecteur viral a déjà fait un article sur le sujet des fausses pages Facebook qui attirent des «j’aime» avec des publications trompeuses.

Si jamais la page s’avère être vraie (ce qui est peu probable), on s’excusera d’avoir douté du bon vouloir de Richard Gere!

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!