Radio-Canada L’équipe de Fatale-Station : Les comédiens Denis Bernard et Micheline Lanctôt, le scénariste Stéphane Bourguignon, le réalisateur Rafaël Ouellet, et l’actrice principale Macha Limonchik.

Proposée en 2017 sur l’Extra d’ICI Tou.TV, Fatale-Station, troisième série télévisée de Stéphane Bourguignon (La Vie, La vie, Tout sur moi), sera réalisée par Rafaël Ouellet et mettra en vedette Macha Limonchik ainsi que Claude Legault, Denis Bernard et Micheline Lanctôt.

Un beau jour, Sarah débarque dans le village éloigné de Fatale-Station. Elle fuit un homme, mais on ne sait pas de qui il s’agit. On ne sait rien d’elle, en fait, mais on découvre peu à peu que ce n’est pas par hasard qu’elle a choisi Fatale-Station…

Voilà la prémisse de la nouvelle télésérie dramatique de Stéphane Bourguignon, qui, apprenait-on hier, mettra en vedette Macha Limonchik (Sarah), Claude Legault (Eddy, le gérant ténébreux de la taverne), Denis Bernard (François, le maire du village) et Micheline Lanctôt (O’Gallagher, puissante matriarche du village). Il s’agit de la première incursion du scénariste dans l’univers du thriller, mais si les tentatives pour trouver un point de comparaison ont fusé hier (Bourguignon évoquait The Leftovers, Rectify et Breaking Bad parmi ses inspirations; le réalisateur Rafaël Ouellet a mentionné Broadchurch; on a aussi pensé à Twin Peaks ou à Fargo…), au final, on en revenait toujours à cette conclusion : ce sera un thriller, oui, mais il portera la griffe si particulière de l’auteur de La Vie, la vie. «Le thriller, au fond, c’est un peu la colonne vertébrale qui sert de prétexte pour mettre en scène ces personnages, fait remarquer Stéphane Bourguignon. Ce genre de village me permettait d’inventer des personnages qu’on ne pourrait pas retrouver à Montréal ou à Saint-Jérôme; des personnages qui se promènent avec un revolver en pleine ville, par exemple.»

«J’ai écrit ce rôle pour Macha. Elle m’aide toujours à développer ses personnages; non seulement elle est une maudite bonne actrice, mais elle a une grande intelligence, une grande culture, un sens de l’esthétique. C’est un travail d’équipe du début à la fin et c’est agréable de travailler avec la personne qu’on aime.» -Stéphane Bourguignon, dont la conjointe, Macha Limonchik, qui sera le personnage principal de Fatale-Station, était aussi une des vedettes de La Vie, la vie et de Tout sur moi

Le scénariste dit en effet que Fatale-Station est construit comme un western : «C’est l’archétype du western, un étranger qui débarque dans un village», fait-il remarquer, en précisant que «ça n’aura pas l’air d’une série de campagne, ce sera contemporain, très moderne.» Rafaël Ouellet abonde dans ce sens, disant avoir l’intention d’«embrasser les codes du western». «Je veux une série dynamique, qui s’éloignera un peu de ce que j’ai fait avant», décrit celui qui a entre autres réalisé Nouvelle adresse, aussi avec Macha Limonchik.

Comme c’était le cas dans les œuvres télévisuelles précédentes et les romans de Stéphane Bourguignon, Fatale-Station promet d’être teintée d’humour – mais pas de l’humour décalé à la Série noire, précise-t-on. «On est dans la série dramatique avec de l’humour et de l’émotion, de l’émotion qui part du ventre : la jalousie, la vengeance…» résume l’auteur, qui assure que même si la série sera diffusée en rafale sur le web, il n’a pas changé sa manière d’écrire pour autant.

Le tournage de Fatale-Station débutera le 25 mai et se terminera à la fin août. La direction de Radio-Canada n’a pas encore arrêté de date de diffusion, mais la mise en ligne sur l’Extra d’ICI Tou.TV devrait avoir lieu au cours de 2017. Aucune diffusion à ICI Radio-Canada Télé n’a été confirmée pour le moment. Notons que la chaîne française ARTE est partenaire de la série et la diffusera en France, à une date encore inconnue. La série comptera 10 épisodes de 60 minutes, et Stéphane Bourguignon assure que la boucle sera bouclée à la fin de cette unique saison.

D’autres personnages
Toute une galerie de personnages rejoindront ceux dont les interprètes ont déjà été dévoilés, précise Stéphane Bourguignon («On a déjà des acteurs en tête», ajoute Rafaël Ouellet) :

  • La femme du maire. «Elle est catatonique depuis un an, mais se réveillera peu à peu à l’évocation de Sarah.»
  • La sœur d’O’Gallagher. «Elle est un peu le canard boiteux de sa famille.»
  • Corbeau. «Un Blanc qui se prend pour un autochtone.»
  • La coiffeuse. «Son mari a été condamné pour fraude, il est sorti de prison, est handicapé à la suite d’un accident pulmonaire, elle est forcée de s’en occuper.»

Aussi dans Culture :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!