Relations La toute première et la plus récente édition de Relations.

Soixante-quinze ans après sa création par deux jeunes jésuites, la revue Relations entend poursuivre son parti pris en faveur de la réflexion et du progrès social, sans oublier, surtout depuis 2010, son important volet culturel.

«En mars 1948, sept années après sa création, la revue Relations a publié un dossier-choc qui montrait que les travailleurs des mines de Saint-Rémi-d’Amherst, un village des Laurentides, mouraient en raison des conditions de travail terribles inhérentes à la silicose. Une maladie qui s’apparente un peu à l’amiantose. La Noranda Mines était alors montrée du doigt. Mais plutôt que de prendre acte de la situation, les propriétaires de la mine ont fait des pressions sur l’Église et sur la communauté jésuite. Résultat? Le responsable de la rédaction et cofondateur de la revue, Jean-d’Auteuil Richard, a été expulsé vers Sudbury, en Ontario. Et le nouveau rédacteur qui le remplaça s’empressa de publier une… rétractation (!) dès la parution suivante, en s’excusant du travail mal fait!» rapporte l’actuel rédacteur en chef de Relations, Jean-Claude Ravet, lorsqu’on lui demande quel fut le numéro le plus marquant dans l’histoire de la revue.

Après un purgatoire assez conservateur sur le plan de l’idéologie, le bimestriel est revenu à ses principes fondateurs 10 ans plus tard. Plus près de nous, dans les années 1980, une série de dossiers, intitulés «Un Québec cassé en deux», portant sur le clivage entre les régions et la métropole montréalaise, a également suscité nombre de réactions et, surtout, de réflexions.

«On veut sortir du consensus préfabriqué par la société du spectacle et offrir une réflexion plus large, avec toujours un parti pris pour les laissés-pour-compte […]. Redonner du sens à la démocratie, à la participation et à la responsabilité de chacun à l’égard du bien commun.» -Jean-Claude Ravet, rédacteur en chef de Relations

Art Relations Jean-Claude RivestPour les trois premiers numéros de 2016, la revue, qui fait appel aux contributions de chercheurs multidisciplinaires, propose une trilogie sur «l’amour du monde», «la résistance» et «la puissance de la création».

«On a voulu souligner notre anniversaire avec ces trois thèmes, ces trois dimensions qui nous portent et qui expliquent l’esprit de la revue», indique Jean-Claude Ravet, en ajoutant que la revue de réflexion et de combat veut aussi être un pont entre les laïques et les croyants.

Pour souligner ce 75e anniversaire, Relations présente mardi soir une conférence-débat en présence de Jean-Claude Ravet, de Léa Fontaine, membre du collectif de rédaction d’À bâbord, et de Pierre Lefebvre, rédacteur en chef de Liberté. C’est Jean-François Nadeau, directeur adjoint de l’information au journal Le Devoir, qui animera la soirée.

Conférence-débat  – Des revues en résistance
Au Centre Saint-Pierre
Mardi soir à 19h
Infos

Aussi dans Culture :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!