Josie Desmarais/Métro

Des spectacles de la France, du Canada, du Royaume-Uni, des États-Unis, de l’Australie, de la Suisse et de l’Espagne seront proposés dans les salles et les rues de la métropole à l’occasion du 7e festival Montréal complètement cirque, en juillet.

Parmi les œuvres qui composeront la programmation, notons bien sûr le spectacle d’ouverture, Transit, de la compagnie québécoise Flip FabriQue, qui sera proposé à la TOHU en première mondiale. Ce dernier sera présenté tout au long du festival, comme Pour le meilleur et pour le pire, un spectacle de la troupe française Cirque Aïtal, qui dressera son chapiteau sur le parterre de la TOHU pendant 11 jours. Deux autres spectacles venus de France seront au programme: Opéra pour sèche-cheveux, de Blizzard Concept (au Théâtre Centaur du 9 au 14 juillet), dans lequel deux jongleurs pratiquent leur discipline avec les sèche-cheveux du titre, et The Elephant in the Room, du Cirque Le Roux, au Théâtre Outremont du 8 au 13 juillet. «C’est un spectacle très théâtral, on se croirait dans un Feydeau», décrit Nadine Marchand, directrice du festival.

Un spectacle pour toute la famille sera aussi au programme : Pss Pss, du duo de clowns suisso-italien de la Compagnia Baccalà, présenté au Théâtre de Quat’sous du 9 au 13 juillet. Pour les plus grands, la troupe du Nouveau-Mexique The Ricochet Project viendra quant à elle fouler les planches de l’Espace Go du 12 au 16 juillet avec le spectacle d’acrobaties poétiques Smoke and Mirrors, «une quête dansante du bonheur, recherche aérienne d’un “vivre ensemble” meilleur», selon la description.

Le cirque à la rue
Une compagnie d’ici, Throw2catch, se produira à l’extérieur avec sa performance collaborative Made in Kouglistan («un pays à la frontière de la Chine et du Mexique», selon les trois rigolos acrobates, qui en sont venus «en montgolfière» pour présenter un extrait de leur spectacle aux médias, hier). Une performance collaborative venue d’Espagne sera également proposée en programmation extérieure gratuite, celle de l’Espagnol Joan Català, Pelat. Ces deux spectacles feront la tournée des quartiers participants et s’arrêteront notamment sur l’Esplanade du Parc olympique le week-end des 9 et 10 juillet, pour célébrer les 40 ans du Parc olympique.

Les célèbres Minutes complètement cirque seront de retour et se solderont quotidiennement deux fois par soir par le spectacle Fracas, sur la place Émilie-Gamelin.

Une première à Montréal complètement cirque : la traversée aérienne, qui se tiendra sur la rue Saint-Denis du 12 au 17 juillet, et qui verra un funambule se baladera à 12 m dans les airs.

Programmation en salle
Métro présente quelques spectacles de la programmation en salle qui ont piqué sa curiosité.

  • Knee Deep de Casus (à l’Espace Go du 13 au 17 juillet). «On aime les Australiens!» disait hier Nadine Marchand. Et nous aussi, on a toujours eu un faible pour les spectacles venus d’Océanie, qu’il s’agisse de ceux des troupes Circa ou Gravity and Other Myths. Quatre acrobates, quelques accessoires, un décor simple : c’est tout ce que ça prend pour nous donner envie.
  • 4 x 4 Ephemeral Architectures de Gandini Juggling (au Théâtre Outremont du 14 au 17 juillet). On avait adoré son Smashed en 2013 : la compagnie britannique est de retour avec un nouveau spectacle, qui mêle jonglerie au ballet classique. Ça nous intrigue et nous plaît!
  • Bromance, de Barely Methodical Troupe (au Théâtre Centaur du 9 au 14 juillet). Ce premier spectacle de ces trois acrobates britanniques raconte les relations entre hommes en mêlant humour et virtuosité physique : une recette qui nous semble déjà gagnante.

Le festival Montréal complètement cirque se tiendra du 7 au 17 juillet.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!