Un nouveau dessin du caricaturiste André-Philippe Côté publié mercredi sur Facebook ne fait pas l’unanimité sur le web.

Deux jours après la journée internationale contre l’homophobie, cette caricature impliquant un chat et un chien fait beaucoup réagir.

Michelle Blanc, femme d’affaires trans bien connue dans le milieu des communications au Québec, a commenté la caricature sur Facebook: «Après les humoristes, c’est au tour des caricaturistes de faire dans l’humour douteux. Ha cette libaaarté de ridiculiser l’autre. Il paraît qu’il faut développer l’autodérision. Mais il me semblait que l’autodérision c’était de rire de soi? Bref, les préjugés et la transphobie sont plus subtils et présents qu’on ne le croit…»

Elle ajoute: «Lorsqu’une blague fait rire les racistes, est-elle raciste? Lorsqu’une blague fait rire les sexistes, est-elle sexiste? Lorsqu’une blague fait rire les transphobes, est-elle transphobe?»

Certains utilisateurs décrivent la caricature comme étant irrespectueuse, haineuse et blessante, alors que d’autres la trouvent drôle et citent la liberté d’expression.

Nous avons contacté André-Philippe Côté pour avoir ses réactions, mais nous sommes sans réponse dans le moment.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!