Getty Images Andrew Wyatt à Coachella

Le trio Miike Snow s’amène à Montréal avec un nouvel album et un spectacle. Le chanteur Andrew Hyatt nous dit en davantage sur le don qu’a le groupe de transformer en or tout ce qu’il touche.

Andrew Hyatt est un homme occupé. Pris par ses collaborations de toutes sortes et sa carrière solo, le musicien américain nous a posé plusieurs lapins avant qu’on puisse enfin lui parler. Surtout connu pour avoir coécrit la populaire chanson Grenade de Bruno Mars, il a trouvé sa voie en formant le Miike Snow avec Christian Karlsson et Pontus Winnberg, le fameux duo suédois derrière Bloodshy & Avant qui a travaillé avec Madonna, Kylie Minogue et Jennifer Lopez, ainsi que sur l’immense hymne Toxic de Britney Spears.

«Ce n’est pas surprenant qu’on soit ensemble, explique le chanteur au bout du fil. On excelle à écrire des pièces entraînantes et accrocheuses, et on a cristallisé nos efforts sur le dernier disque.»

«Les paroles sont évidemment importantes, mais la musique passe avant tout.» –Andrew Wyatt, chanteur de Miike Snow, qui privilégie le style avant tout

Cette troisième mouture, simplement intitulée III, offre encore plus de tubes en puissance que les précédentes, où on retrouvait déjà Silvia et Paddling Out. Avec ses synthétiseurs à la Giorgio Moroder, ses vibrations électroniques conçues pour les discothèques, sa réalisation léchée  et le chant haut perché de Hyatt, il est difficile de ne pas y prêter attention. Surtout que les quatre premières compositions, plutôt sucrées, semblent expressément conçues pour les radios.

«C’est une décision commerciale d’ouvrir l’album avec des chansons aussi rapides et dansantes, concède celui qui a enregistré sous son propre nom Descender en 2013, avec des membres de Spiritualized, Tortoise et The Libertine. Il n’y a pas de formules dans la musique pop. On ne cherche pas à recréer des succès passés, mais à explorer avec spontanéité, en écoutant notre instinct qui nous a si bien servis jusqu’ici.»

Cela donne une deuxième partie de III beaucoup plus riche et variée, avec For U qui marche dans les platebandes d’Animal Collective et de Bloc Party, l’émouvante ballade I Feel the Weight que n’aurait pas reniée Phil Collins, Back of the Car qui semble être un proche cousin de MGMT ou Metronony et l’étrange Lonely Life dont les mélodies possèdent un côté Air et Blur. Un hybride parfois déconcertant, à l’image de l’emblème de la formation, le Jackalope, un animal imaginaire qui mélange le lièvre et l’antilope.

«Mes disques préférés sont ceux où il y a une multitude de textures, de tempos, d’orchestrations et d’instrumentations, confie la voix du trio. J’ai grandi avec Stevie Wonder et les Beatles. De nos jours, plusieurs albums n’offrent qu’un seul son du début à la fin, et je ne le supporte pas. C’est pourquoi on cherche constamment à couvrir de nouveaux territoires et à offrir quelque chose de différent.»

Le plaisir du geste

Il y a mille et une façons de décrire un disque, ce qui a mené à sa création et son impact artistique. Pour Andrew Hyatt, cela se résume à une seule et unique chose. «On voulait seulement s’amuser», confesse candidement le chanteur de Miike Snow, qui a remixé par le passé Depeche Mode, Passion Pit et Vampire Weekend, et qui voue une admiration sans bornes au cinéaste culte Takashi Miike. «Je pourrais te répondre quelque chose de plus profond, mais c’est la réalité. Sur notre second album (Happy to You, paru en 2012), on s’est un peu éloignés de ça, et on voulait y revenir. Une musique amusante qui n’insulte pas l’intelligence et qui donnera peut-être même le goût de danser.»

Miike Snow
Au Métropolis lundi à 20 h 30

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!