Cette semaine, l’équipe de Métro a écouté les derniers albums de The Bright Road, Thin Blue Line, Alexe Gaudreault et Blake Shelton

Nordique
The Bright Road
Ocean
Note:

La formation menée par Philippe Garceau est de retour avec un deuxième opus qui fait suite à son Norway. L’influence des pays nordiques ne s’est manifestement pas estompée, et les chansons, pour la plupart en anglais, évoquent souvent Sigur Ros, ainsi que Coldplay (entre autres sur Far Away et Be There) et Bon Iver. La voix aérienne du chanteur et les riches instrumentations nous enveloppent agréablement. Une chouette surprise que les deux pièces en français, l’onirique Incendie fragile et La mer, sur laquelle on peut entendre Gilles Vigneault.
– Jessica Émond-Ferrat

Trame sonore
Thin Blue Line
News From What We Once Thought
Note:

On plonge dans cet album comme dans un vieux film d’action et de suspense. Les enregistrements datant de la guerre froide y sont pour quelque chose. C’est que ce projet est inspiré par une boîte de cassettes achetée à Budapest, où sont enregistrés des messages d’espions, et qui comprend un carnet rempli de milliers de noms et de chiffres notés sur de minces lignes blues (d’où le nom du band). Comment ça sonne, tout ça? Très bien! Les mélodies indie-rock-instrumentales des Montréalais sont efficaces et rappellent par moments du bon vieux Strokes, ce qui n’est pas pour déplaire.
– Marie-Lise Rousseau

Très tendance
Alexe Gaudreault
Alexe Gaudreault
Note:

Alexe Gaudreault a trouvé le sweet spot de la chanson pop avec son premier album : des chansons accrocheuses, des paroles dont on se souvient dès la première écoute et des airs électro-pop très tendance. Ceux qui avaient eu un coup de cœur pour la chanteuse lors de son passage à La Voix en 2013 seront ravis de réentendre sa voix douce et vaporeuse, de se replonger dans son univers unique. On lui prédit plusieurs succès radio. Alexe Gaudreault sera de la programmation extérieure des FrancoFolies, le mardi 14 juin à 19 h, sur la scène Bell.
– Virginie Landry

Honnêtement.
Blake Shelton
If I’m honest
Note:

Roi du «bro-country» et juge à The Voice, Blake Shelton ne s’empêtre pas dans les métaphores, oh non. Il ouvre ainsi ce 10e album avec l’hymne Straight Outta… Cold Beer. «Personne ne part tant qu’on n’a pas fini la bière froide!» ordonne-t-il, accompagné par un chœur de dudes. Sur One Night Girl, il chante à une «girl» qu’elle n’est pas «un one night». Sur Doing It to Country Songs, il clame ce que le titre laisse entendre. À savoir qu’il aime faire l’amour en écoutant des tounes country. On espère juste que ce ne sont pas les siennes.
– Natalia Wysocka

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!