Gracieuseté Mélanie Maynard

Un homme, qui se dit résident de Sainte-Agathe-des-Monts, a fait parler de lui sur les réseaux sociaux suite à l’insistance de ses avances à l’endroit de la personnalité publique Mélanie Maynard.

L’actrice et animatrice de la télévision a publié le 2 juin sur sa page Facebook un statut où elle demandait des conseils pour que cet homme, Simon Blais, cesse de la harceler sexuellement. Elle dit l’avoir bloqué et supprimer de ses amis Facebook à cause de sa vulgarité, mais qu’il continue de lui envoyer des messages privés. Dans ceux-ci, il lui dit des grossièretés telles que «Je veux te fourrer à quatre pattes» et «Je veux une photo de toi tout nu.»

mélanie maynard facebook

Les amis de Mme Maynard lui ont fortement conseillé de contacter la police afin qu’elle agisse. L’Information du Nord a appelé la Sûreté du Québec afin de savoir si l’individu avait été rencontré par les policiers ou s’il était l’objet d’une enquête. Pour l’instant, la police n’a pu répondre à ces interrogations.

Simon Blais a également proféré de nombreuses menaces de mort à l’endroit des policiers de Mont-Tremblant. Partageant de nombreuses vidéos de gangsters russes, le type prétend que ces gangsters sont ses amis et qu’ils vont «trouer de balles» tous les policiers de Mont-Tremblant.

Le porte-parole de la police de Mont-Tremblant, Éric Cadotte, s’est borné à dire que Simon Blais, qui aurait déjà résidé dans cette ville, était connu de la sûreté municipale depuis plusieurs années et qu’il aurait des troubles psychologiques. Il a ajouté que son corps policier était au courant des menaces de l’individu et qu’il avait avisé la SQ à cet effet.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!