crila «Je fais des choses qui comblent l’être humain en moi, pas rien que l’artiste en moi. Parce qu’il y a plus que juste le glamour», dit Lynda Thalie à propos de son rôle de porte-parole.

Le Festival international de percussions (FIP) souffle ses 15 bougies cette année, et c’est à la chanteuse Lynda Thalie que revient la tâche de partager la bonne nouvelle.

Le partenariat entre la chanteuse nord-africaine et le festival ne surprendra personne, et surtout pas la principale intéressée. «Ça fait des années que je vois le festival se développer. J’ai un amour inconditionnel pour les percussions. C’était clair que nos chemins allaient se croiser et que j’allais me retrouver porte-parole!»

Lynda Thalie arrive à un moment charnière sur la ligne du temps du festival: son 15e anniversaire. Pour l’occasion, toutes les éditions précédentes seront célébrées. De plus, le festival s’installera «pour de bon» à Verdun, dans le parc Arthur-Therrien, au bord de l’eau. Un environnement propice pour découvrir de la musique du monde et se déhancher sur des airs rythmés toute la soirée, et toutes les prochaines années.

Si Lynda Thalie parle du festival avec beaucoup d’énergie, elle change de ton lorsqu’elle parle de ses projets. C’est avec un nœud dans la gorge que la chanteuse parle de son plus récent voyage, qui n’était aucunement des vacances. «Je reviens de Grèce avec le photographe Jeff Malo. Nous sommes allés visiter les camps de réfugiés.» De ce périple naîtra un grand documentaire à paraître plus tard cet été.

Ce voyage humanitaire s’est décidé sur un coup de tête, mais il venait du cœur. «J’ai toujours su que j’allais faire ce genre de mission là, je l’ai toujours senti en moi. J’ai pris la décision, dans les dernières années, de faire des choses qui allaient faire évoluer mon être», ajoute-t-elle.

Malgré cette nouvelle vocation, Lynda Thalie n’oublie pas la musique. C’est tout le contraire, en fait. «Il est impossible pour moi de faire une croix sur la musique», déclare-t-elle avec aplomb. Sa nouvelle tactique est de dévoiler une chanson à la fois, plutôt qu’un album en entier. Sans stress, sans attentes, elle livre ainsi continuellement du nouveau matériel à ses fans.

«Dès que les gens entendent des percussions, ils ne peuvent pas s’empêcher de danser. C’est le rythme naturel de notre cœur.»
Lynda Thalie, porte-parole du FIP

La chanteuse montera sur scène le 9 juillet pour un spectacle qui s’intitulera Au rythme de Lynda Thalie, dans le cadre du Festival international de percussions. Sans trop en dévoiler, elle confirme que l’accent sera mis sur la musique et qu’il fera chaud, très chaud.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!