Archives Métro Mike Ward

Les dons pour soutenir l’humoriste Mike Ward s’accumulent, dépassant les 21 000$ 24 heures après la mise en ligne de sa campagne de sociofinancement.

Ward sollicite les dons du public dans une campagne nommée «Comedy is not a crime» («La comédie n’est pas un crime») sur la plateforme gofundme afin de couvrir les frais d’avocat, chiffrés à 93 000$, qu’il a encourus dans son litige concernant Jérémy Gabriel au Tribunal des droits de la personne.

Il y a une semaine, ce dernier a condamné l’humoriste à verser 35 000$ à Jérémy Gabriel et 7 000$ à la mère de celui-ci. Au cœur du litige, un sketch dans lequel Mike Ward se moquait du «petit Jérémy» en faisant référence à son handicap. Le juge avait conclu que les propos de Mike Ward avaient «outrepassé les limites de ce qu’une personne raisonnable doit tolérer au nom de la liberté d’expression. La discrimination dont Jérémy a été victime est injustifiée». L’humoriste, lui, plaidait la liberté d’expression, précisant que même si sa blague était de mauvais goût, les émotions des personnes visées ne devraient pas déterminer ce qui peut être dit sur scène.

Sur la page gofundme, des mots d’encouragement pour l’humoriste côtoient plusieurs commentaires désapprobateurs.

«tu aura jamais une cent de moi, cest rire du monde , si tu est si fameux que ca tu devrais etre capable de payer ta propre cour (sic) […]», a publié Kimberly Rousselle.

«L’humour aux dépens des autres…manque de jugement et de sensibilité..», a écrit Lucille Pichette.

Mike Ward et son avocat comptent porter appel de la décision du Tribunal.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!