MONTRÉAL — De son propre aveu, Mikhail Sergachev était une boule de nerfs avant qu’il ne saute sur la glace du Centre Bell pour la première fois de sa carrière jeudi soir. Mais des gradins ou de la tribune de presse, rien n’y paraissait.

Le défenseur recrue a laissé une plus que favorable impression à la direction de l’équipe, même si le Canadien a subi un deuxième revers en trois matchs préparatoires, s’inclinant 4-3 en prolongation face aux Sénateurs d’Ottawa.

Sergachev s’est comporté comme un joueur n’ayant nullement envie de participer à la Coupe Memorial en mai prochain. Ou même de retourner dans la Ligue junior de l’Ontario après neuf matchs dans la LNH.

«Pour un premier match, je pense que ç’a été assez bon, a analysé Sergachev. Surtout contre une équipe comme Ottawa et plusieurs joueurs de la Ligue nationale.»

Le défenseur des Spitfires de Windsor, qui seront les hôtes du tournoi printanier de la Ligue canadienne de hockey, a affiché une prestance surprenante pour un joueur de 18 ans. D’autant plus que les Sénateurs avaient déplacé à Montréal quelques-uns de leurs meilleurs joueurs offensifs, notamment Bobby Ryan, Kyle Turris, Mike Hoffman et le Québécois Derick Brassard.

«Au début du match, mes mains tremblaient comme des feuilles, a confié Sergachev, entouré de nombreux journalistes. Après quelques passes, ça s’est replacé.»

«Il a joué un très bon match, pour son premier, a déclaré Michel Therrien. J’ai trouvé qu’il jouait avec beaucoup d’assurance pour un jeune défenseur. Il a montré un beau calme avec la rondelle, il ne s’en débarrassait pas pour rien. La chose que j’aime, c’est qu’il est fort. C’est un joueur de hockey ce petit gars-là.

«Quand un jeune joueur prend part à son premier match, je me fais toujours un devoir de m’asseoir avec lui, car il y a toujours de la nervosité, a ajouté Therrien. Je lui ai dit d’aller sur la glace et de s’amuser. Je pense qu’il s’est amusé ce soir.»

Utilisé à toutes les sauces auprès de Mark Barberio, Sergachev a affiché la puissance et la précision de son tir lors d’une supériorité numérique en première période. Au début de la période médiane, lors d’un autre avantage numérique, il a été crédité d’un premier but… jusqu’à ce qu’il soit finalement accordé à Brendan Gallagher qui, posté devant le filet, a fait dévier son tir des poignets.

Employé pendant près de 20 minutes, Sergachev a fait sa sentir sa présence sur le plan de la robustesse, distribuant cinq mises en échec. Seul Zach Redmond, avec huit, en a donné plus que le jeune russe chez le Tricolore.

Et lors d’une séquence au début de la troisième période, il a servi une très belle feinte pour se créer une occasion de marquer dans l’enclave, avant toutefois de fendre l’air.

Dure soirée pour Condon

Si Sergachev a connu une belle soirée, ce fut plus difficile pour le gardien Michael Condon, qui a été victime des quatre buts des Sénateurs, sur seulement 21 tirs.

Hoffman a inscrit deux des quatre buts des vainqueurs, dont le décisif après 19 secondes de jeu en prolongation. Matt Puempel et Ryan, tous deux en première période, ont complété.

«Il n’a pas été chanceux», a excusé Therrien en parlant de son jeune gardien.

Michael McCarron, Gallagher et Redmond ont riposté pour le Canadien, qui n’a jamais mené dans le match.

Malgré le revers et les trois déficits que le Tricolore a accusés, Therrien était de nouveau content de la sortie de ses joueurs.

«J’ai vraiment aimé la façon dont nous avons joué ce soir. Nous avons dicté le rythme et joué avec aplomb.»

D’ailleurs, pour une troisième rencontre d’affilée, le Canadien a largement dominé au chapitre des tirs au but, avec 40 tirs contre 21. Après trois matchs, le Canadien a accumulé 110 tirs et n’en a accordé que 65.

Après une journée de congé vendredi, le Canadien sortira de Montréal pour la première fois depuis le début du camp d’entraînement alors qu’il rendra la politesse aux Sénateurs samedi après-midi au Centre Canadian Tire. Le lendemain soir, le Canadien sera à Toronto pour se mesurer aux Maple Leafs.

Aussi dans Canadien de Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!