Ryan Remiorz Ryan Remiorz / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Les matchs du calendrier préparatoire n’ont que très peu d’importance et tombent habituellement dans l’oubli dès que la saison régulière se met en marche. Mais certains peuvent confirmer des faits. Comme celui de samedi après-midi à Ottawa.

Dans sa ville natale, avec une équipe qui avait laissé beaucoup de vétérans de côté et contre une formation presque complète, Paul Byron a démontré qu’il méritait d’être considéré comme un membre à part entière du groupe de leaders du Canadien.

Dans la victoire de 3-2 du Tricolore face aux Sénateurs d’Ottawa, le rapide patineur a participé à tous les buts des siens et a passé plus de 20 minutes sur la patinoire. Aucun attaquant du Canadien n’a atteint ce plateau jusqu’à maintenant en matchs préparatoires.

Pourtant, alors qu’il aurait mérité les éloges — qu’il a d’ailleurs reçues de l’entraîneur-chef Michel Therrien après la rencontre —, c’est Byron qui lançait les fleurs dans le vestiaire de l’équipe.

Il a complimenté le travail du gardien Al Montoya en première période, rendu hommage à Bryan Flynn et Phillip Danault, ses deux coéquipiers de trio, et a eu de bons mots pour les jeunes défenseurs que Therrien avait lancés dans la mêlée contre des attaquants aguerris.

Surtout, il a dit merci à la direction de l’équipe. Byron se souvient qu’il y aura un an ce mercredi, les Flames de Calgary plaçaient son nom au ballottage. Le lendemain, le 6 octobre, le directeur général Marc Bergevin le réclamait et le 24 février, il lui accordait une prolongation de contrat de trois ans.

«Le fait de signer cette entente vers la fin de la saison a enlevé beaucoup de poids de mes épaules», a déclaré Byron, lauréat du trophée Jacques-Beauchamp, remis au porte-couleurs du Canadien ayant joué un rôle déterminant avec l’équipe sans en retirer d’honneurs particuliers.

Après une campagne de 11 buts, dont trois en désavantage numérique, et 18 points en 62 matchs, Byron veut en donner plus au Canadien en 2016-2017.

«La direction m’a témoigné de la confiance en m’accordant ce contrat, et cette saison, je veux élever la qualité de mon jeu à un autre niveau. Je crois en moi, et avec mes habiletés, ma vitesse et ma combativité, je peux apporter beaucoup sur la glace.»

Price et Weber jeudi?

Le fait que le gardien Carey Price et le défenseur Shea Weber aient passé à peu près tout le mois de septembre à Toronto ne signifie pas que les deux piliers du Canadien seront disponibles dimanche soir face aux Maple Leafs, au Centre Air Canada. Ce sera plutôt Michael Condon qui défendra le filet du CH.

«Nous leur avons donné congé en fin de semaine et lundi, ils devraient passer leurs examens médicaux et physiques. Je vais m’asseoir avec chacun d’eux lundi pour voir comment ils se sentent», a fait savoir Therrien samedi après-midi.

Au passage, l’entraîneur-chef du Canadien a confirmé que Price et Weber seront également à l’écart mardi soir lors du passage des Bruins de Boston au Centre Vidéotron, à Québec.

Therrien ne l’a pas affirmé de façon catégorique, mais tout indique que les partisans du Canadien auront donc l’occasion de renouer avec Price — et voir Weber pour la toute première fois — jeudi prochain lors de la visite des Maple Leafs au Centre Bell. Il s’agira du dernier match préparatoire du Canadien.

Si Price participe à la rencontre de jeudi, ce sera sa première au Centre Bell depuis le 22 novembre. Ce soir-là, il avait aidé le Canadien à vaincre les Islanders de New York 4-2. Trois jours plus tard, contre l’autre formation new-yorkaise, Price tombait au combat.

D’autre part, les partisans du Canadien devront patienter encore un peu avant de revoir des visages familiers au sein de la brigade défensive. Les Russes Andrei Markov et Alexei Emelin n’étaient pas en uniforme pour le match en soirée contre les Maple Leafs.

Dans un autre ordre d’idées, le Canadien a procédé à sa première vague de coupures dimanche midi. Il a retranché 24 joueurs, dont Tim Bozon, Bobby Farnham et Zachary Fucale.

Le défenseur Noah Juulsen et le gardien Michael McNiven ont pour leur part été retournés à leur formation junior respective. Le club a également libéré le défenseur Yuri Alexandrov (joueur professionnel invité).

Trente-six joueurs sont toujours présents au camp d’entraînement, soit 23 attaquants, neuf défenseurs et quatre gardiens.

Les IceCaps poursuivront leur camp d’entraînement à Terre-Neuve à compter du 3 octobre. L’équipe disputera trois matchs préparatoires contre les Marlies de Toronto les 6, 7 et 9 octobre.

Aussi dans Canadien de Montréal :

blog comments powered by Disqus