MONTRÉAL — Voici les cinq moments les plus marquants du match de samedi soir entre les Maple Leafs de Toronto et le Canadien de Montréal.

Galchenyuk est frustré

Le Canadien a cogné à la porte à mi-chemin en première période. Alex Galchenyuk s’est échappé, mais le défenseur des Maple Leafs Morgan Rielly a réussi à dévier le tir de l’attaquant du Tricolore en plongeant. Quelques secondes plus tard, Galchenyuk a décoché un tir sur réception après un échange rapide avec Alexander Radulov, mais le gardien Frederik Andersen a résisté.

Galchenyuk se venge

Alex Galchenyuk a finalement ouvert la marque à 6:11 du deuxième vingt. Le défenseur des Maple Leafs Morgan Rielly a tenté de couper une passe en territoire centrale, mais a raté son jeu, ce qui a permis à Alexander Radulov de récupérer le disque sans opposition dans le coin de la zone des Leafs. Pendant que trois joueurs des Leafs couvraient Brendan Gallagher, qui fonçait au but, Radulov a repéré Galchenyuk en retrait de l’autre côté. Il lui a servi une passe parfaite et Galchenyuk marquait son troisième but de la saison, alors que le gardien Frederik Andersen n’avait aucune chance.

Price garde le fort

En arrière 1-0, les Maple Leafs n’ont pas baissé les bras et ont obtenu quelques longues séquences dans le territoire du Canadien en deuxième moitié de deuxième période. Les visiteurs ont eu l’avantage 8-1 au chapitre des tirs après le but d’Alex Galchenyuk. Carey Price a toutefois été intraitable et il a réservé son plus bel arrêt à William Nylander, qui s’était échappé après un changement difficile au banc du Tricolore alors que les équipes évoluaient à quatre contre quatre.

La riposte des Leafs

Les Maple Leafs ont créé l’égalité à 4:18 du dernier tiers. Alexander Radulov a écopé sa neuvième punition mineure de la saison et les visiteurs en ont profité. Posté à la gauche de Carey Price, William Nylander a surpris le gardien du Canadien en dégainant plutôt en direction de Nazem Kadri, dans l’enclave. Kadri n’a eu qu’à dévier la rondelle en direction du but, pendant que Price mordait à la feinte de Nylander.

Le boulet de Shea

Comme il l’avait fait à Brooklyn mercredi face aux Islanders de New York, Shea Weber s’est chargé de donner les devants aux siens pour de bon en troisième période. Un peu plus de trois minutes après le filet des Maple Leafs, le Canadien a déployé un avantage numérique à quatre contre trois. Après avoir vu Andersen le frustrer de la mitaine à son premier lancer, Weber s’est assuré que son deuxième se retrouve derrière la ligne rouge. Son boulet de la pointe évalué à 99 milles à l’heure a touché le poteau à la gauche du gardien pour éventuellement procurer la victoire au Canadien.

Aussi dans Canadien de Montréal :

blog comments powered by Disqus