Ryan Remiorz Ryan Remiorz / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Le Canadien de Montréal et les Panthers de la Floride se sont livré un drôle de match mardi soir au Centre Bell. Mais seuls les joueurs des Panthers avaient le goût de sourire après la rencontre.

Les joueurs de Gerard Gallant ont mis un terme à la chasse aux records du Canadien en arrachant une victoire de 4-3 en prolongation.

C’est un but chanceux du défenseur Aaron Ekblad à 2:59 de la quatrième période de jeu qui a permis aux Panthers de signer une deuxième victoire, seulement, en sept rencontres à l’étranger cette saison.

Ekblad a marqué même s’il a brisé son bâton. Le tir complètement raté a dévié sur le patin de Nathan Beaulieu avant de déjouer Carey Price, qui n’y pouvait rien.

Sur la même séquence, Alex Galchenyuk a également brisé son bâton et a voulu retraiter au banc pendant que les Panthers occupaient le territoire du Canadien. Phillip Danault a tenté de rejoindre Brendan Gallagher et Beaulieu mais il n’est pas arrivé à temps.

Moins de deux minutes plus tôt, Price avait sauvé la peau du Canadien en réalisant un arrêt spectaculaire face à Aleksander Barkov.

«Ils sont restés trop longtemps sur la patinoire, a expliqué Michel Therrien. Ils ont eu une chance de faire un changement avant. Ils se sont fait prendre et là les mauvaises choses arrivent. Ce sont quand même de jeunes joueurs et tu rentres ça dans le livre de l’expérience.»

Alex Petrovic, Kyle Rau et Denis Malgin ont marqué les autres buts des Panthers qui ont été limités à 24 tirs vers Price, qui a connu son match le moins convaincant depuis le début de la saison. Il faut dire que sur les deux derniers buts, Price n’a pas eu la chance de son côté.

«C’est l’un de ses matchs, en effet. J’ai trouvé que nous avons très bien joué. J’avais besoin de faire un ou deux arrêts de plus et nous aurions gagné», a analysé Price.

La riposte des Canadiens est venue de Max Pacioretty (4e), David Desharnais (3e) et Paul Byron (6e).

Le Canadien, qui a obtenu 37 tirs vers Roberto Luongo, a connu un très bon départ avant de voir les Panthers prendre le contrôle de la première période. Les joueurs du Canadien ont renversé la vapeur lors des 40 dernières minutes.

«On a connu une première période où on a été un peu lent dans nos réactions, a noté Therrien. Mais à partir de la deuxième et en troisième on a très bien joué. On a mis beaucoup de pression, on a patiné beaucoup mieux, on a vu une meilleure exécution avec la rondelle. J’ai beaucoup aimé notre jeu en deuxième et en troisième.»

Pacioretty abondait dans le même sens.

«Ce n’est pas possible d’être parfait pendant 60 minutes. Vous ne pouvez gagner toutes les périodes. Mais nous nous sommes ressaisis en deuxième période.»

Ce gain des Panthers, leur cinquième d’affilée face aux hommes de Michel Therrien, a empêché la formation montréalaise de signer une 11e victoire d’affilée à domicile en début de saison. Un tel tour de force aurait permis au Canadien d’ajouter son nom aux côtés de l’édition 1963-1964 des Blackhawks de Chicago.

Les Panthers ont également empêché Price d’égaler une marque d’équipe, celle du plus grand nombre de victoires consécutives par un gardien du Canadien, soit 11. Le tour de force n’a été réalisé qu’une seule fois dans les annales du Tricolore, soit par George Hainsworth entre le 24 février et le 24 mars 1927.

«J’avais lu quelque chose à ce sujet, mais c’est fini maintenant. On passe à autre chose», a réagi Price.

La possibilité de passer à l’histoire n’a d’ailleurs nullement influencé le mode de pensée des joueurs du Canadien avant le match.

«C’est du ‘stuff’ de médias, a tranché Therrien. Ce n’était même pas un sujet de conversation.»

En fait, Pacioretty n’était même pas sûr des records que lui et ses coéquipiers pouvaient égaler mardi soir.

«J’avais entendu des choses à ce sujet, mais je ne savais pas quel était le record et qui le détenait. Tout ce qui nous préoccupe, c’est notre groupe de joueurs. Nous avons connu un excellent début de saison et nous nous sommes donné une chance de gagner ce soir. Nous sommes arrivés à court et nous devons maintenant profiter des deux prochaines journées pour nous préparer pour le prochain match.»

Ce prochain match aura lieu vendredi soir alors que le Canadien se rendra à Raleigh, en Caroline du Nord, pour y affronter les Hurricanes. Le lendemain, il complétera une quatrième séquence de deux matchs en deux soirs cette saison en accueillant les Maple Leafs de Toronto.

Aussi dans Canadien de Montréal :

blog comments powered by Disqus