Graham Hughes Graham Hughes / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Ce n’est pas la manière, mais le résultat qui compte. Voilà un des grands clichés du sport qui résume bien le match du Canadien, samedi.

Alexei Emelin, Max Pacioretty et Paul Byron ont marqué dans un intervalle de 62 secondes en milieu de troisième période et le Canadien a défait les Rangers de New York 5-4.

Alors que le Tricolore faisait face à un déficit de 3-2, Emelin a créé l’égalité avec 9:07 à faire quand son tir de la pointe a surpris le gardien Henrik Lundqvist. Pacioretty a ensuite semé l’hystérie dans la foule en battant Lundqvist entre les jambières en échappée 36 secondes plus tard. Byron a couronné la poussée 26 secondes plus tard, quand sa passe devant le filet a dévié sur le défenseur Adam Clendening avant de franchir la ligne des buts.

«Nous savions qu’ils avaient joué (vendredi) et que si nous restions concentrés, nous aurions nos chances. Personne n’a paniqué en troisième période», a raconté Pacioretty, qui a atteint le plateau des 20 buts pour une cinquième fois en carrière.

«Le toit du building a sauté (lors des trois buts rapides). C’était un peu comme une ambiance de séries.»

Le Canadien a maintenant un dossier de 6-8-3 cette saison quand il se retrouve en retard au pointage après deux périodes.

«On a connu une deuxième période difficile et ils ont profité de quelques bonds en leur faveur, a mentionné Byron. Mais tout le monde a continué à travailler fort.

«On a beaucoup de caractère dans la chambre, beaucoup de gars qui marquent de gros buts pour nous.»

Derek Stepan a rendu les choses intéressantes en marquant avec 5:07 à faire, mais les Rangers n’ont pu venir à leur tour de l’arrière.

Alex Galchenyuk, qui était de retour au jeu, et Brian Flynn ont été les autres buteurs du Canadien (27-11-6). Carey Price a effectué 29 arrêts.

Brandon Pirri, Rick Nash et J.T. Miller ont aussi marqué pour les Rangers (28-15-1). Antti Raanta a stoppé 10 tirs en première période avant de quitter le match en raison d’une blessure au bas du corps. Lundqvist a ensuite repoussé 17 des 22 tirs dirigés vers lui.

Le Canadien disputera son prochain match lundi après-midi, quand il rendra visite aux Red Wings de Detroit.

L’affaire des Rangers… pendant 40 minutes

En plus de Galchenyuk, l’attaquant Andrew Shaw effectuait aussi sa rentrée pour le Tricolore. Shaw n’a pas connu un retour au jeu très glorieux à son premier match depuis qu’il avait subi une commotion cérébrale le 12 décembre.

Shaw est entré en contact avec Raanta quand Phillip Danault croyait avoir ouvert la marque après seulement quatre minutes de jeu et les arbitres ont annulé le but à la suite de la contestation des Rangers.

Plus tard, le no 65 du Canadien était assis au cachot quand Pirri a ouvert la marque à 12:24 du premier vingt à l’aide d’un puissant tir sur réception.

La soirée de travail de Shaw a pris fin avec 3:04 à faire à l’engagement. Les arbitres lui ont décerné une punition majeure pour obstruction et une inconduite de partie pour une mise en échec tardive contre l’attaquant des Rangers Jesper Fast. Shaw a aussi jeté les gants devant Miller avant de retraiter au vestiaire.

«On n’est pas d’accord avec la décision, a déclaré l’entraîneur-chef du Canadien, Michel Therrien. Il s’est fait arracher la tête il y a trois semaines et a subi une commotion, et il n’y avait même pas eu de deux minutes (de punition). Là, il termine sa mise en échec, oui c’était un peu sur le tard, mais il l’atteint au niveau de la poitrine, et il reçoit un cinq minutes.»

Galchenyuk a mieux paru à son premier match depuis le 4 décembre, lui qui avait raté les 18 derniers matchs du Tricolore en raison d’une blessure à un genou. Le jeune Américain a relancé le Canadien en faisant dévier un tir de Mark Barberio après 3:08 de jeu en deuxième période.

Ce fut ensuite au tour de Therrien de contester un but des Rangers, à 6:20. Price a été déporté de son filet après avoir stoppé Kevin Hayes en échappée et Nash a tiré dans un filet ouvert. Les arbitres ont accordé le but, jugeant que le contact avait eu lieu hors de la zone réservée au gardien.

«Je ne suis pas d’accord avec la décision et c’est tout ce que je vais dire là-dessus», a mentionné Price.

Flynn a créé de nouveau l’égalité à 7:58, quand il s’y est pris à quatre reprises avant de battre Lundqvist, mais Hayes a ensuite mis la table pour un but de Miller en infériorité numérique à 11:07 et les Rangers sont rentrés au vestiaire avec une avance de 3-2.

Le Canadien a toutefois renversé la vapeur au troisième vingt.

Aussi dans Canadien de Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!