EDMONTON — Un virus a fait irruption dans le vestiaire du Canadien de Montréal au cours des derniers jours, mais à la fin du match dimanche soir, ce sont les joueurs des Oilers d’Edmonton qui se sentaient probablement les plus étourdis.

Les joueurs de Claude Julien ont explosé avec quatre buts en six minutes de jeu en troisième période et ils ont récolté une précieuse victoire de 4-1.

Paul Byron et Max Pacioretty ont marqué deux buts chacun aux dépens de Cam Talbot, qui a bloqué 37 tirs.

«Nous avons gardé notre plan de match, a mentionné Byron. Ce n’était qu’une question de temps et nous avons profité de quelques bonds favorables de la rondelle vers la fin de la rencontre.»

Les deuxièmes buts de Byron et de Pacioretty ont été inscrits alors que Talbot avait laissé sa place à un sixième attaquant.

La riposte des Oilers est venue de Milan Lucic, tôt en deuxième période, face à Carey Price, qui avait lui aussi été touché par le virus au point de rater la rencontre de jeudi face aux Flames de Calgary.

Price a réalisé 24 arrêts.

«J’ai trouvé qu’on a joué un bon match ce soir, a analysé Julien. La première moitié de la première période a peut-être été la période la plus faible de notre match. Mais en fin de première, on a commencé à trouver notre jeu. En deuxième, on a bien joué, on a eu de bonnes chances mais on s’est buté à un bon gardien. Mais ce que j’ai le plus aimé, c’est le fait que l’on n’ait jamais abandonné et que l’on a trouvé le moyen de marquer des buts à des moments opportuns.»

Avec ce gain, le Tricolore a repris l’exclusivité du premier rang dans la section Atlantique, deux points devant les Sénateurs d’Ottawa. Ces derniers ont cependant deux rencontres en banque.

Les deux formations s’affronteront deux fois en deux jours, samedi prochain à Ottawa et le lendemain à Montréal.

Passe savante

Le Canadien semblait destiné à subir un deuxième revers d’affilée par jeu blanc en Alberta, malgré le fait qu’ils dominaient le match, jusqu’à ce que Byron amorce le réveil à 13:33 à la suite d’une superbe passe de Phillip Danault venue de derrière le filet.

Byron est l’un de ceux qui a été terrassé par le fameux virus, au point où il a été incapable de s’entraîner samedi.

Julien a fait son éloge après le match.

«Sa réponse a été extraordinaire. Il était vraiment malade et il a montré beaucoup de caractère. Il nous a donné une grosse victoire.

«Il n’a pas peur d’aller au filet. C’est impressionnant pour un joueur de sa grosseur», a ajouté Julien.

On ne sait trop si ce but a ébranlé les Oilers, mais toujours est-il que le Canadien a pris les devants seulement 69 secondes plus tard grâce à Pacioretty, dont le tir d’apparence inoffensive a dévié sur le bâton du défenseur Oscar Klefbom avant de finir sa trajectoire derrière Talbot.

Byron a ajouté son 18e de la saison dans une cage désertée, à 18:53 et Pacioretty a fait de même 40 secondes plus tard.

En plus de dominer le match, le Canadien a totalement tenu en échec Connor McDavid. Le jeune prodige des Oilers n’a obtenu que deux tirs vers Price et a terminé la rencontre avec un ratio défensif de moins-3.

«On avait parlé aux gars d’être consciencieux quand McDavid serait sur la patinoire, qu’on devrait lui fermer la voie et lui enlever l’espace et c’est ce qu’ils ont fait», a noté Julien.

Le Canadien sera de retour au Centre Bell mardi soir pour se mesurer aux Blackhawks de Chicago.

Aussi dans Canadien de Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!