En plus de perdre le premier match de sa série contre les Sénateurs d’Ottawa, le Canadien risque fort d’être privé des services d’un de ses meilleurs attaquants au moins pour quelque temps.

En deuxième période, Lars Eller a été violemment frappé à la tête par Eric Gryba. Le joueur de centre s’est effondré sur la patinoire. Il est resté étendu un bon moment alors qu’il saignait abondamment. Il a finalement quitté la patinoire sur une civière. L’organisation a annoncé qu’il était conscient et alerte au moment de son transport à l’hôpital en ambulance. Eller a subi une commotion cérébrale, une fracture au visage et a perdu quelques dents.

Michel Therrien a refusé de commenter l’incident tandis que Paul McLean, l’entraîneur des Sénateurs, a préféré blâmer Raphael Diaz, qui a fait la passe à Eller au centre de la glace.

Eller avait été un des meilleurs attaquants du Tricolore en fin de saison. Au cours des 10 derniers matchs de l’équipe, il avait récolté 11 points, dont 4 buts.

Ceux qui réclamaient une vraie rivalité entre le Canadien et les Sénateurs en ont une maintenant. Dommage qu’elle soit née d’un événement malheureux.

Gryba, pour sa part, a écopé d’une pénalité de cinq minutes et a été expulsé du match. Le Canadien a profité de cet avantage numérique pour prendre les devants 2-1 grâce au premier but en séries de Brendan Gallagher. Ce dernier, encore bien poster devant le filet a envoyé le beau relais de Tomas Plekanec derrière Craig Anderson.

Les Sénateurs ont écopé d’une autre pénalité peu de temps après et, comme le geste de Gryba était une infraction majeure, le CH a pratiquement terminé la période avec deux hommes en plus. Sans succès toutefois.

«Ne pas marquer sur le cinq contre trois nous a fait mal, a indiqué David Desharnais dans le vestiaire après la partie. Nous avons marqué une fois en avantage numérique, mais nous aurions dû avoir l’instinct du tueur et aller en chercher un autre.»

Tout s’est écroulé pour les locaux en troisième période quand les Sénateurs ont trouvé le fond du filet à trois reprises. Carey Price a très mal paru sur un de ces trois buts, un tir de loin de Jakob Silfverberg qui l’a déjoué entre les jambières. La réaction de surprise sur le visage de l’attaquant d’Ottawa quand il se faisait féliciter pas ses coéquipiers en disait long sur la qualité de son tir.

Le portier montréalais n’a également pas très bien paru sur le but de Marc Methot, mais il n’est pas à blâmer pour la réussite de Guillaume Latendresse. Erik Karlsson avait ouvert la marque en première période en complétant une belle pièce de jeu de Kyle Turris.

Si Price a livré une performance relativement acceptable, son vis-à-vis a été spectaculaire. Il a bloqué 48 des 50 tirs du Canadien, dont plusieurs étaient de qualité. Il a frustré Rene Bourque et Jarred Tinordi, pour ne nommer que ceux-là. «Nous aurions dû faire un meilleur travail pour le déranger autour de son filet, mais c’est vrai qu’il a joué tout un match», a avoué Ryan White.

En retard 1-0 dans sa série de premier tour, le Canadien aura vite l’occasion de se racheter puisque le deuxième match a lieu dès vendredi soir, encore au Centre Bell.

Aussi dans Canadien de Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!