MONTRÉAL – Le trio des jeunes a sorti le Tricolore du marasme. Lars Eller, Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher ont tous trois marqué et récolté huit points en tout pour permettre au Canadien de Montréal de stopper à quatre sa série de revers avec une victoire de 4-2 aux dépens des Islanders de New York.

«Ils ont fait beaucoup de bonnes choses. En plus de contribuer beaucoup en offensive, j’ai bien aimé leur acharnement sur le porteur du disque, a noté l’entraîneur-chef, Michel Therrien, qui a du même coup inscrit une 250e victoire en carrière. Ç’a eu pour résultat que ça a été difficile pour les Islanders de jouer contre eux, ils ont créé beaucoup de revirements. En créant ces revirements-là, ils ont été en mesure de contribuer à l’offensive.»

Michaël Bournival a été l’autre marqueur du Canadien (9-8-1). Carey Price a stoppé 24 lancers pour inscrire une septième victoire à sa fiche cette saison, une première depuis le 29 octobre. Il s’agit d’ailleurs de la première victoire du CH en novembre.

Si cette victoire se veut un soulagement, l’entraîneur n’était pas inquiet.

«C’est sûr (que c’est un soulagement): on veut toujours que les résultats soient de notre côté, a indiqué Therrien. Même si on jouait bien dernièrement, les résultats n’étaient pas là. On donne de nouveau un bel effort ce soir, mais cette fois, avec le résultat de notre côté.

«C’est une belle victoire d’équipe. Je pense que tout le monde a bien fait. (Tomas) Plekanec a été très efficace pour neutraliser (John) Tavares à cinq contre cinq: je ne pense pas qu’il ait obtenu une bonne occasion de marquer.»

Tavares s’est toutefois repris en avantage numérique, récoltant des aides sur les deux buts des Islanders (6-9-3), ceux de Pierre-Marc Bouchard, son troisième, et de Brock Nelson, un but controversé inscrit en début de troisième qui a été accordé après qu’il eut été révisé à Toronto. Loin d’avoir été mauvais, Kevin Poulin a effectué 27 arrêts devant le filet des Insulaires, qui ont subi un quatrième revers d’affilée et un quatrième consécutif sur les patinoires adverses.

Après que les deux équipes soient rentrées au vestiaire à 0-0 après 20 minutes, elles ont explosé pour quatre buts en deuxième. C’est Gallagher qui a parti le bal après 1:46 de jeu seulement. Eller, blanchi de la feuille de pointage au cours des cinq derniers matchs, et Galchenyuk ont été complices de ce huitième but de la saison du fougueux attaquant.

Les Islanders ont cependant profité d’une supériorité numérique pour niveler la marque près de six minutes plus tard. Bien posté juste au haut du cercle de mise en jeu gauche, Bouchard a déjoué Price d’un tir frappé précis.

Le Canadien profitera lui aussi de l’indiscipline des Islanders pour se forger une avance de 3-1 avant la fin de la deuxième. Eller a d’abord mis fin à une léthargie de 12 rencontres en inscrivant son sixième de la saison à 16:14, assisté de Galchenyuk et de P.K. Subban, qui a récolté un point dans un cinquième match consécutif (1-5-6). Soulagé, le Danois?

«Oui, mais pas autant que je le suis que nous ayons mis fin à notre série d’insuccès, a-t-il précisé. Quand vous perdez et que vous avez l’impression de ne pas aider l’équipe, c’est vrai, ça peut peser lourd. Mais quand vous gagnez, ça ne dérange pas.

«Nous jouions bien sans toutefois remporter de match. Je suis heureux qu’on ait tous pu contribuer à la victoire (dimanche) soir.»

Quelques minutes plus tard, alors que Thomas Hickey purgeait une double mineure pour avoir porté son bâton trop haut à l’endroit de Brian Gionta, Bournival, posté entre les deux cercles, a fait dévier un tir de Raphaël Diaz dans le coin supérieur droit. Le jeune patineur de Shawinigan est déjà rendu à cinq filets cette saison.

Les Islanders n’ont toutefois pas baissé les bras. Les visiteurs ont amorcé le troisième vingt en force, embouteillant le Tricolore dans sa zone. Quand David Desharnais, blanchi pour un 11e match d’affilée, a été chassé pour avoir accroché, Nelson a complété le beau jeu de Tavares pour rapprocher les siens à un but. On a cru un instant qu’il avait redirigé la rondelle volontairement avec son patin, mais les reprises vidéo n’ont pas été concluantes et la décision initiale a été maintenue.

À mi-chemin en troisième, les trois étoiles de la rencontre sont revenues à la charge. Galchenyuk a complété la marque sur un beau jeu à trois avec ses deux frères d’armes. Après avoir exercé un échec avant efficace pour soutirer le disque au défenseur des Isles, Gallagher a remis sur l’aile droite à Eller, qui n’a eu qu’à rediriger la rondelle devant le filet, où se trouvait Galchenyuk, qui a poussé entre les jambières de Poulin.

«Tout le crédit lui revient sur ce but, a dit Eller de Gallagher. Il a fait ça toute la saison, récupérer des rondelles grâce à sa pugnacité. Il est incroyable pour notre trio. C’est vraiment un plaisir de jouer avec lui.»

Aussi dans Canadien de Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!