BROSSARD, Qc – L’entraîneur-chef du Canadien Michel Therrien souhaite resserrer sa défensive à l’occasion de la dernière semaine du calendrier régulier, et son projet pourrait recevoir un appui de taille puisque le défenseur Josh Gorges a obtenu le feu vert des médecins pour effectuer un retour à l’entraînement avec ses coéquipiers lundi au complexe sportif Bell de Brossard.

Gorges, qui arborait une barbe hirsute, a indiqué dans le vestiaire après l’entraînement que le plan de l’organisation avait toujours été qu’il effectue un retour au jeu mercredi contre les Blackhawks à Chicago. Il a indiqué que sa main gauche ne l’ennuyait plus et qu’elle avait retrouvé toute sa force. Le défenseur âgé de 29 ans a été opéré à la main après s’être blessé en étant atteint par un tir contre les Maple Leafs de Toronto le 1er mars.

«Le plan a toujours été que je dispute les trois derniers matchs du calendrier régulier, donc que je revienne au jeu à compter de mercredi contre les Blackhawks, a admis Gorges, qui n’a pas joué depuis le 5 mars contre les Ducks à Anaheim. Nous respectons les échéanciers. Je me sens bien, je suis prêt à revenir au jeu et je suis prêt à jouer.

«Je n’ai pas encore reçu l’aval des médecins pour effectuer un retour au jeu, mais selon moi je suis prêt à revenir, a répété Gorges, en précisant qu’il allait continuer à bloquer des tirs. J’ai recommencé à manier la rondelle au milieu de la semaine dernière et je décoche des tirs depuis un peu moins d’une semaine. Bref, je me sens bien. (Ma main) est en santé, je ne ressens plus de douleur, donc c’est un bon signe.»

C’est tout un coup de pouce pour Therrien, qui avait laissé entendre au cours du week-end qu’il souhaitait voir ses troupiers améliorer leur jeu en défensive cette semaine. Contrairement à son habitude, le Canadien a été beaucoup plus permissif la semaine dernière en concédant 205 tirs (dont 112 cadrés) en trois matchs, pour une moyenne de 37 lancers par rencontre.

Le retour à l’entraînement de l’attaquant Dale Weise, qui s’est blessé en étant victime d’une violente chute contre la rampe lors du match contre les Bruins de Boston le 24 mars, pourrait aussi contribuer à resserrer la défensive du Tricolore. Même s’il a assuré se sentir bien, le principal intéressé ignore toutefois la date de son retour au jeu.

«C’était ma première séance d’entraînement avec mes coéquipiers aujourd’hui, et j’y vais étape par étape, a confié Weise. Ça fait une semaine que je patine, les choses vont bien, donc nous verrons comment ça ira mardi et nous franchirons les étapes au fur et à mesure. J’ignore si je jouerai (contre les Blackhawks mercredi ou les Islanders de New York jeudi). Mais j’aimerais jouer au moins un match avant le début des séries éliminatoires.»

D’autre part, les défenseurs Andrei Markov, Alexei Emelin et P.K. Subban se sont absentés de l’entraînement afin de subir des traitements de routine.

Therrien n’a pas rencontré les membres des médias, mais il le fera mardi.

Pacioretty veut devenir un joueur complet

Therrien a plusieurs raisons de sourire par les temps qui courent: l’équipe trouve des façons de l’emporter et, dernièrement, elle réussit à marquer plus de buts à cinq-contre-cinq. À trois matchs de la fin du calendrier régulier, il tente toutefois de faire passer son message défensif auprès de chacun de ses joueurs, même le meilleur franc-tireur du Canadien, Max Pacioretty.

L’attaquant américain, qui a été nommé la troisième étoile de la semaine dans la LNH, a laissé entendre qu’il voulait qu’on arrête de le considérer comme un joueur unidimensionnel puisqu’il tente d’ajouter une corde à son arc en mettant — étonnamment — l’emphase sur son jeu défensif.

«Je veux entamer les séries en sachant que je peux jouer pendant 60 minutes, et non me contenter d’être sur la feuille de pointage à la fin de la rencontre, a expliqué l’auteur de 39 buts jusqu’ici cette saison. J’ai plus de temps de glace et je pense que la chose la plus gratifiante c’est d’aider mon équipe à gagner en contribuant de plusieurs façons. Il faut que mon jeu soit à la hauteur des attentes, que je sois intense à chaque présence sur la patinoire. Vous savez, je joue en désavantage numérique et parfois même dans des situations défensives lorsqu’on tente de protéger une avance.

«Les gens pensent toujours que les francs-tireurs sont des joueurs unidimensionnels, mais j’essaie de casser ce carcan en étant davantage un joueur d’équipe, a-t-il ajouté. Comme vous l’avez vu, cette saison je suis l’adjoint au capitaine et j’essaie d’être à la hauteur de la tâche.»

Aussi dans Canadien de Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!