Bruce Bennett Jarred Tinordi

BROSSARD, Qc – Avec Sergei Gonchar qui s’en vient à Montréal, le Canadien a cédé le jeune Jarred Tinordi aux Bulldogs de Hamilton, mercredi.

L’entraîneur Michel Therrien n’a pas confirmé la présence de Gonchar dans la formation face aux Bruins de Boston, jeudi.

Le vétéran défenseur a voyagé de Dallas à Montréal et il devait se pointer en ville mercredi soir.

«Je vais m’asseoir avec lui jeudi matin et je verrai comment il se sent. Je ne suis pas sûr qu’il va jouer.»

Gonchar vient d’effectuer un retour au jeu après avoir soigné une blessure à un pied. Il a disputé les trois derniers matchs des Stars de Dallas, amassant une aide.

Advenant que Therrien juge préférable de retarder ses débuts avec l’équipe, le jeune Nathan Beaulieu sera de nouveau utilisé en compagnie du vétéran Tom Gilbert.

Pour ce qui est de Tinordi, s’est-il rendu à Hamilton pour un bout de temps? Contrairement à la première fois qu’on l’a retourné dans la Ligue américaine, le 6 novembre, le Tricolore n’a pas précisé de date de rappel dans son cas.

Reprenant les propos que le directeur général Marc Bergevin a tenus la veille, Therrien a dit prôner la patience.

«C’est un long processus pour un défenseur, à moins d’être un exceptionnel, un des premiers choix au total au repêchage, a-t-il évoqué. Ils sont peu nombreux à s’établir dans la Ligue nationale en bas âge. C’est la même chose pour les gardiens. Nous devons leur donner du temps et travailler avec eux.»

Sur l’autoroute en patins!

Therrien a expliqué que les jeunes défenseurs, à mesure qu’ils gravissent les échelons des rangs juniors à la LNH, doivent s’adapter à un rythme de jeu en crescendo.

«Le rythme est plus rapide des rangs juniors à la Ligue américaine et plus rapide encore de la Ligue américaine à la Ligue nationale.»

Comment un jeune défenseur peut-il s’adapter au rythme de la LNH en évoluant dans la Ligue américaine?, a-t-on demandé au ‘coach’.

«C’est une excellente question, s’est esclaffé Therrien, avant d’y aller d’une explication. La confiance entre beaucoup en ligne de compte. Quand un jeune commet des erreurs à répétition, il finit par perdre confiance et, à partir de ce moment, tout se déroule trop vite autour de lui.

«C’est comme quelqu’un qui s’adonne au patin à roues alignées. Tout va bien pour lui quand il est sur une piste cyclable, a imagé Therrien. Mais s’il se retrouve sur une autoroute, il va trouver que ça va très vite!»

Il faut conclure que le Canadien trouvait que Tinordi était rendu sur l’autoroute, et qu’on veut qu’il aille retrouver sa confiance dans les rangs mineurs.

«La Ligue nationale n’est pas une ligue de développement, a résumé Therrien. Quand un jeune répète les mêmes erreurs, sa confiance est inévitablement ébranlée. Il ne faut pas perdre ces jeunes-là. Et ce n’est pas parce qu’on les envoie dans la Ligue américaine qu’on va les perdre.»

À son premier passage à Hamilton, Tinordi a livré deux matchs sans récolter de point ou de pénalité. En neuf rencontres chez le CH, il a amassé deux passes et sept minutes de pénalité.

En 39 matchs dans la LNH, le géant de six pieds, six pouces et de 225 livres a récolté six passes et 49 minutes de pénalité.

Tinordi a été le premier choix de l’équipe en 2010 (22e au total) et Beaulieu le premier choix de 2011 (17e au total).

Les Bulldogs seront de retour en action, jeudi, face aux IceCaps de St. John’s, à Terre-Neuve.

Rétrogradé à Hamilton lundi, le vétéran Rene Bourque disputera son premier match dans la Ligue américaine depuis la saison 2006-07. Il retrouvera son ancien coéquipier, le gardien Peter Budaj, qui évolue maintenant au sein de l’équipe-école des Jets de Winnipeg.

Le Canadien a 12 attaquants à Montréal et Therrien a indiqué qu’on n’envisage pas d’en rappeler un autre de Hamilton. Drayson Bowman devrait être en uniforme dans un deuxième match de suite, jeudi. À moins que Therrien décide de faire appel à sept défenseurs, question d’alléger la rentrée de Gonchar.

Aussi dans Canadien de Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!