MONTRÉAL – Mine de rien, le Canadien connaîtrait une séquence de 12 victoires s’il n’avait pas perdu bêtement contre de piètres équipes dernièrement.

Le 17 janvier, le Tricolore a amorcé un segment de calendrier allégé de 12 matchs, incluant 10 au Centre Bell.

Bilan 28 jours plus tard: une récolte de 19 points sur une possibilité de 24 grâce à une fiche de neuf victoires, de deux défaites et d’un revers en prolongation. Les cinq points perdus l’ont été contre trois équipes de bas de classement de la LNH — les Coyotes de l’Arizona, les Sabres de Buffalo et les Oilers d’Edmonton.

Samedi, l’équipe a renoué avec le succès après l’échec en prolongation face aux Oilers, jeudi, qui avait mis l’entraîneur Michel Therrien en beau fusil.

«Je réalise que dans nos cinq derniers matchs, nous avons amassé neuf points sur une possibilité de 10, relevait Therrien, qui avait retrouvé sa bonne humeur à l’issue de la victoire de 2-1 aux tirs de barrage contre les Maple Leafs de Toronto. Il faut regarder le portrait dans son ensemble, et c’est très satisfaisant.»

Un des tours de force du CH cette saison, c’est qu’il sait éviter les longues séries d’insuccès. À une reprise seulement, il a essuyé trois revers en temps réglementaire.

«Nous nous faisons un point d’honneur de revenir plus forts après une défaite, de ne pas coller deux mauvaises performances de suite, a affirmé le joueur de centre David Desharnais. C’est ce que nous avons fait tout au long de la saison et c’est ce que nous avons de nouveau fait samedi. Peu importe l’identité de nos adversaires, nous nous recentrons sur ce que nous devons faire de mieux dans le but de ‘rebondir’ après une défaite.»

C’est certes la recette gagnante pour une équipe qui aspire à terminer au premier rang de son association. Avec 76 points, le CH trône au sommet de l’Est, un point devant les Islanders de New York, qui ont joué un match de plus, et deux devant le Lightning de Tampa Bay, qui en avaient disputé deux de plus avant les rencontres de dimanche. Le Lightning tentera de revenir à égalité, dimanche, en rendant visite aux Sharks de San Jose, en Californie.

Séquence occupée

Le Canadien passera à des choses plus sérieuses dès cette semaine, en entreprenant une séquence occupée de 11 rencontres, incluant huit à l’étranger, qui s’échelonnera sur 19 jours.

Ça commence dès lundi à Detroit avec un important duel face aux Red Wings, qui totalisent 72 points dans l’Est. L’équipe se rendra ensuite Ottawa pour y affronter les Sénateurs, mercredi, avant de revenir à domicile pour des affrontements contre les Panthers de la Floride, jeudi, et les Blue Jackets de Colombus, samedi.

On devrait savoir dimanche si le vétéran défenseur Sergei Gonchar accompagnera l’équipe à Detroit. Gonchar a été blessé au bas du corps, samedi, à la suite de la mise en échec par derrière que lui a assénée l’attaquant David Clarkson. Therrien a affirmé samedi que son cas serait analysé sur une base quotidienne.

Tom Gilbert, qui a été laissé de côté contre les Maple Leafs, peut pallier à une éventuelle absence de Gonchar. Malgré cela, on pourrait devoir rappeler un défenseur en renfort des Bulldogs de Hamilton.

Après cette semaine, le Tricolore disputera trois autres matchs d’ici la fin du mois, avant d’amorcer un périple de quatre rencontres sur la côte ouest américaine le 2 mars — date butoir de la période des échanges dans la LNH.

Aussi dans Canadien de Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!