MONTRÉAL – La recette a été éprouvée et elle permet au Canadien d’accumuler les succès cette saison. Carey Price ferme la porte devant le filet et Max Pacioretty s’occupe de l’attaque.

Le Tricolore a mis fin à une courte série de deux défaites en prenant la mesure des Blue Jackets de Columbus 3-1, samedi, au Centre Bell.

Price a maîtrisé 31 lancers et Pacioretty a réussi deux buts, ses 28e et 29e de la saison. Tomas Plekanec, son 18e, a apposé le sceau sur le 38e gain de l’équipe en envoyant la rondelle dans le filet abandonné à 50 secondes de la fin.

«Tout le monde a contribué à la victoire à sa façon, a relevé l’entraîneur Michel Therrien. Nous avons connu un très bon début de match et nous avons par la suite bien géré notre l’avance. Nous avons reçu quelques bons favorables en deuxième période. Une équipe a toujours besoin d’en avoir.»

Therrien a particulièrement apprécié l’intensité au jeu des jeunes, nommément le défenseur Nathan Beaulieu qui a été le deuxième joueur le plus utilisé de l’équipe (23:45) après P.K. Subban (26:39).

«Nathan est appelé à jouer un rôle plus important en raison de l’absence de vétérans et il gagne en confiance, a affirmé l’entraîneur. C’est agréable de le voir progresser de la sorte. Il nous donne du gros hockey.»

Nick Foligno, son 23e, a été le seul marqueur et le gardien Curtis McElhinney a bloqué 21 lancers dans le camp des Blue Jackets (26-28-3), qui voient leurs espoirs d’accéder aux séries s’estomper petit à petit.

Vite sur la gâchette

Le Canadien, peu doué pour les départs canon cette saison, a tôt fait de prendre l’initiative grâce à Pacioretty.

L’attaquant américain a d’abord fait mouche du flanc droit en tirant sur réception de la passe d’Andrei Markov pendant un jeu de puissance, à 2:29. Il a ensuite, de la même façon et presque du même endroit, concrétisé la passe transversale du défenseur Beaulieu, à 13:03.

«Je retire une grande satisfaction de marquer sur de belles passes de mes coéquipiers. Tout le mérite leur revient», a dit ‘Pacio’, en ajoutant qu’il n’a pas en tête d’atteindre le plateau des 40 buts pour une première fois en carrière cette saison.

Comme ç’a été le cas contre les Panthers de la Floride jeudi, le Canadien n’a pas savouré son avance de deux buts longtemps.

À 14:05, Foligno a été crédité du but des siens, à la suite de l’irrésistible charge d’Artem Anisinov, qui a pris de vitesse le vétéran Markov. La rondelle, que Price a initialement bloquée, a paru être dirigée dans le filet par son patin droit.

Tinordi, encore

Avant la fin de la période initiale, Jarred Tinordi a laissé tomber les gants devant Jared Boll, qui venait de rudoyer Christian Thomas. Le combat a davantage été une interminable épreuve de force.

C’était le deuxième combat en autant de matchs de Tinordi depuis son récent rappel de la Ligue américaine.

À son retour sur la glace en deuxième période, le jeune défenseur portait un protecteur facial complet. Peut-être était-ce là un message de l’équipe pour qu’il ne se batte plus.

«On craignait que je perde une dent ou deux advenant que je me faisse frapper de nouveau au visage. C’était par mesure de sécurité», a-t-il expliqué.

Au deuxième vingt, le Canadien s’est accroché à son avance. Les visiteurs ont eu le meilleur 12-5 dans les tirs et Price a vu la chance lui sourire.

Cam Atkinson a cru avoir créé l’égalité, au moment où s’égrenaient les dernières secondes. Son tir des poignets a fouetté les deux poteaux verticaux, en survolant la ligne rouge du but.

En troisième, les hôtes ont résisté à une attaque massive des Blue Jackets passé la mi-chemin.

On a par la suite assisté à une bagarre de ruelle entre deux poids coqs, Christian Thomas et Matt Calvert. Les attaquants de petite taille s’en sont donné à coeur joie et ils avaient le visage ensanglanté à la fin.

«Mon père m’a déjà dit que celui qui lance le plus de coups de poing remporte habituellement la bagarre, a commenté Thomas, fils de l’ancien hockeyeur Steve Thomas. J’ai essayé de lancer le plus de coups possible. C’était pas mal le ‘fun’.»

Le Canadien a de nouveau tenu le coup en infériorité vers la toute fin, et quand Plekanec a fait 3-1 on a pu respirer d’aise.

Aussi dans Canadien de Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!