Archives Métro

BROSSARD, Qc – Sergei Gonchar a reçu le feu vert des médecins du Canadien pour revenir au jeu, mais le vétéran défenseur ne sera pas de la partie face aux Blues de St. Louis, mardi.

Gonchar a patiné avec ses coéquipiers pour la première fois, lundi, depuis qu’il a subi une blessure au «haut du corps» lors du match du 14 février contre les Maple Leafs de Toronto.

L’ailier Pierre-Alexandre Parenteau a également rejoint le groupe pour ce périple de deux matchs.

Seul le défenseur Alexei Emelin (épaule) n’a pas accompagné l’équipe, qui affrontera par la suite les Blue Jackets de Columbus, jeudi.

Parenteau, qui récupère d’une commotion cérébrale subie le 15 janvier, s’est de nouveau entraîné en compagnie du préparateur physique Pierre Allard, lundi, sur la patinoire secondaire du Complexe sportif Bell.

Galchenyuk de retour

Le Tricolore va saluer le retour au jeu du jeune attaquant Alex Galchenyuk, qui a raté les deux derniers matchs en raison d’un virus. Galchenyuk devrait même évoluer à une nouvelle position, à l’aile droite, comme on l’a vu à l’entraînement. Il était jumelé au joueur de centre Tomas Plekanec et à Lars Eller, qui joue à gauche.

L’entraîneur Michel Therrien a expliqué qu’il veut tenter l’expérimentation parce qu’on a observé que Galchenyuk, qui tire de la gauche, a marqué plusieurs buts en décochant des tirs hors l’aile.

Gonchar blâme Clarkson

Pour revenir à Gonchar, il arborait à l’entraînement un chandail de couleur bleu poudre de non-contact physique. Il devra prendre part à quelques séances sans aucune restriction avant de réintégrer la formation. Il serait donc surprenant qu’il revienne à Columbus, jeudi.

Gonchar s’est évertué à nier qu’il avait été victime d’une commotion cérébrale, mais il est un mauvais menteur. Il a pouffé de rire quand on lui a demandé s’il avait déjà subi une blessure au haut du corps semblable, répétant que c’était un «secret» qu’il ne partagerait avec personne.

Gonchar avait été visiblement ébranlé à la suite de la mise en échec par derrière que lui a assénée David Clarkson derrière le but du Canadien. Il a d’ailleurs reproché à Clarkson son geste.

«C’était un coup par derrière. Notre sport est déjà très dur qu’on peut se passer de gestes semblables, a-t-il déploré. À sa décharge, je lui ai tourné le dos au dernier moment. Mais j’estime que nous (les joueurs) devrions nous respecter davantage et ralentir quand il y a un joueur qui change de direction.»

Le Russe natif de Chelyabinsk, âgé de 40 ans, a grandement apprécié de voir le jeune Nathan Beaulieu se porter à sa défense.

«Je n’ai que du positif à dire de la réaction qu’il a eue. Il a eu à faire face à un joueur robuste, et il s’est bien tiré d’affaire. Son rendement depuis ce match est tout autant impressionnant, a-t-il continué. Il réalise de beaux progrès, mais il est encore jeune. Il peut devenir encore un meilleur joueur.»

Gonchar a mentionné que la période d’inactivité à laquelle il a dû se soumettre lui aura à tout le moins permis de refaire le plein d’énergie en vue du dernier droit de la saison et les séries éliminatoires.

«C’est un mal pour un bien, d’une certaine façon, a-t-il résumé. C’était une mise en échec dangereuse, mais je n’ai pas été blessé sérieusement et je suis prêt à rejouer. Je serai plus frais et dispos pour les séries.»

Aussi dans Canadien de Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!