MONTRÉAL – Le Lightning de Tampa Bay et le Canadien se sont livré un duel qui a été à la hauteur des attentes, mardi. L’équipe de la Floride a finalement eu le meilleur 1-0 en prolongation, devant 21 286 spectateurs qui ont assisté à un excellent spectacle au Centre Bell.

On aurait voulu que ça continue, mais au moins on peut se consoler à l’idée que les deux équipes ont deux autres rendez-vous d’ici la fin du mois de mars.

Le Lightning a eu besoin de 36 lancers afin de résoudre l’énigme Carey Price, à 1:03 du surtemps. Et encore, le tir de Tyler Johnson n’en était pas un. Le talentueux attaquant tentait une passe vers un coéquipier, mais la rondelle a bifurqué sur un patin du défenseur Tom Gilbert.

«Ils ont envoyé la rondelle vers le but et ils ont eu un bond favorable, a décrit Price. Notre joueur tentait de faire son travail devant le filet. C’est un coup dur. Ça devait se terminer de cette façon, et la chance ne nous a pas favorisés.»

Price a été la vedette individuelle de la soirée, et n’eut été de son brio le Canadien (42-18-7) n’aurait pas récolté un point de classement qui lui permet de devancer le Lightning (42-20-6) par un seul point, 91-90, au sommet de la section Atlantique et de l’Association Est.

Le Tricolore n’a mis à l’épreuve Ben Bishop qu’à 19 reprises.

«Nous affrontions une très bonne équipe, une puissance de la Ligue nationale, a relevé Therrien. C’est une équipe rapide, qui a de redoutables marqueurs. J’ai apprécié notre ardeur à la tâche. Nous étions prêts. Mais à mesure que le match progressait, je remarquais les conséquences de notre long voyage. Le premier match de retour est très exigeant pour toutes les équipes, et ç’a été le cas pour nous ce soir. Les joueurs du Lightning ont livré un bon match, ils ont du mérite. Nous avons trouvé le moyen d’aller chercher un point. Carey a été phénoménal.»

Le Lightning a terminé la soirée privé des services de l’attaquant Ondrej Palat, blessé au bas du corps. Palat avait eu le temps de décocher six tirs avant d’abdiquer après deux périodes.

Empreinte hermétique

C’était un match de 0-0 fort enlevant après deux périodes. Une guerre de tranchées, une vraie.

Grâce à Price, le Canadien contenait les élans offensifs des visiteurs qui détenaient l’avantage 23-17 dans les tirs cadrés.

D’entrée de jeu, on a apposé le sceau de l’empreinte hermétique à la soirée. On aurait dit une partie d’échecs, mais en accéléré parce que ça patinait et ça cognait dur.

Le Lightning n’a obtenu son premier lancer qu’après 7:47 de temps de jeu, mais il a terminé le premier vingt avec 10. Il s’est vu offrir les deux premières occasions en supériorité numérique, avant que le CH n’obtienne sa chance.

Price voit tout

La deuxième période a été un peu plus animée, et par conséquent un peu plus ardue pour les hôtes. Le Lightning a créé plus de brèches, mais Price n’a pas bronché. Le gardien s’est mis en évidence au cours des deux autres jeux de puissance du Lightning, les deux seuls de l’engagement.

Le Canadien a eu sa plus belle chance d’ouvrir le score à 2:15 de la fin, peu de temps après la sortie du banc des pénalités de Max Pacioretty. Le jeune Jacob De La Rose a été frustré par Bishop, au terme d’une descente à deux contre un. Le gardien venait de repousser le tir initial de Pacioretty.

Price a fourni la réplique à son rival en se signalant face à Cédric Paquette, qui a tenté de concrétiser un bel échange à trois vers la toute fin.

En troisième, le Lightning a continué d’avoir le dessus, mais Price ne voulait rien savoir.

Le gardien a soulevé la foule vers la mi-chemin en réalisant un arrêt spectaculaire face à Ryan Callahan, qui a dégainé de l’enclave sur le retour de tir d’Alex Killorn.

Le Canadien a été incapable d’orchestrer quoi que ce soit, et il a été limité à deux tirs.

Aussi dans Canadien de Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!