Carey Price a propulsé le Canadien au deuxième tour des séries en blanchissant les Sénateurs, dimanche à Ottawa.

Le Tricolore l’a emporté en six matchs contre ses rivaux de la capitale canadienne. Il croisera le fer avec le gagnant de la série entre le Lightning de Tampa Bay et les Red Wings de Détroit à la ronde suivante (les Wings mènent 3-2).

Carey Price ne l’a pas volé, son blanchissage. Il a fait face à 43 tirs en tout. Il a été particulièrement occupé dans les trois (interminables) dernières minutes de la rencontre. Les Sénateurs, qui ne ménageaient aucun effort pour créer l’égalité, ont eu droit à un avantage numérique en fin de rencontre.

Le gardien étoile s’était aussi illustré plus tôt dans la rencontre, notamment en bloquant du bout du bâton le tir sur réception de Kyle Turris, qui arrivait dans une descente à deux contre un avec Clarke MacArthur.

«On connaît sa force de caractère. C’est un gagnant. Il était concentré, il était un battant [dimanche] soir. Que dire de ses performances?»
– Michel Therrien, à court de mots pour décrire l’impact de son gardien, Carey Price

En attaque, le CH a été moins actif que son adversaire (20 tirs, 36 tirs tentés à cinq contre cinq), mais il a fait quelque chose qu’il n’avait pas réussi jusqu’ici dans la série: marquer le premier but.

Brendan Gallagher a inscrit son premier des éliminatoires en se retournant et en frappant le disque au vol.

Max Pacioretty a complété la marque dans un filet désert en toute fin d’engagement.

Coup de chance
Un coup de sifflet hâtif de l’arbitre a privé les Sénateurs d’un but en deuxième période.

Carey Price a réalisé un arrêt et l’arbitre a sifflé, croyant que le gardien montréalais avait immobilisé la rondelle. Le disque était toutefois libre, et Jean-Gabriel Pageau l’a poussé dans le filet. Le but n’a pas été accepté.

Aussi dans Canadien de Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!