C’est ce mercredi que démarre le 68e Festival de Cannes. Avant que la folie cinématographique ne commence vraiment, vraiment, Métro, qui est sur place cette année, a répertorié pour vous quelques incontournables et des curiosités qui risquent de faire jaser dans les 12 prochains jours. Sur la Croisette et bien au-delà.

Denis Villeneuve et son Sicario (bien sûr!)
denis villeneuve
Assurément une des plus belles, voire la plus belle surprise de cette 68e programmation: Denis Villeneuve qui se retrouve en lice pour la Palme d’or. Quand même! On le sait, le réalisateur québécois a déjà participé au festival plusieurs fois, notamment dans la section Un certain regard en 1998 avec Un 32 août sur Terre, mais ce sera sa première visite en compétition officielle. Fierté. C’est avec Sicario, un thriller qui se déroule à la frontière des États-Unis et le Mexique, que celui qui nous a récemment offert le complexe Enemy et l’oppressant Prisoners, tous deux excellents, débarquera sur la Croisette. Le casting de cette nouvelle œuvre est de feu: Emily Blunt, Josh Brolin, Benicio Del Toro. W. a. o. u. w.

Amy
Cannes Amy
La controverse gronde déjà autour de Amy, un documentaire signé par le Londonien Asif Kapadia, dédié à l’étoile filante du soul, du jazz, et du R&B Amy Winehouse, décédée le 23 juillet 2011 à l’âge maudit de 27 ans, des suites d’un empoisonnement à l’alcool. Les proches de la chanteuse, qui s’est fait connaître dans son Angleterre natale avec Frank, en 2003, et a conquis le monde trois ans plus tard avec le classique Back to Black, ont d’ores et déjà exprimé leur mécontentement face à ce long métrage qu’ils ont qualifié, dans un communiqué, de «trompeur».

Notons qu’outre ce film retraçant le parcours chaotique, ultra-médiatisé et étalé dans les tabloïds de la musicienne stylée qui portait toujours sa chevelure remontée en chignon extravagant, la feuille de route du réalisateur compte des documentaires, dont celui, très bien reçu, sur le regretté pilote automobile Ayrton Senna, ainsi que des films de fiction, dont The Return, un thriller mettant en vedette Sarah Michelle Gellar.

Love
Cannes LoveL’affiche, sur laquelle les langues et les fluides se mêlent, l’heure de la projection de ce long métrage présenté hors compétition (minuit et quart), la filmographie du réal, connu pour ne pas faire dans la dentelle… Pour toutes ces raisons, Love a d’ores et déjà été qualifié de «film le plus sulfureux de la Croisette» (et de «film osé ayant le moins de liens avec 50 Shades of Grey»). Le cinéaste quinquagénaire argentin Gaspar Noé, qui a signé ces œuvres-choc qu’ont été Seul contre tous et Irréversible, proposera ici «un mélodrame sexuel sur un garçon, une fille et une autre fille». En 3D.

Et aussi…
Cannes Macbeth
D’autres découvertes à surveiller pendant le festival:

Macbeth, de l’Australien Justin Kurzel, en lice ici pour la Palme. Avec Michael Fassbender en Macbeth et Marion Cotillard en Lady M, voilà un film qui promet d’être… intéressant. «Out, damned spot!»

Le tout nouveau Testament, toute nouvelle œuvre de Jaco van Dormael. Hâte de retrouver le cinéaste du Huitième jour et de Mr. Nobody, aux commandes cette fois d’une comédie qu’on promet fantastique (dans le style fantastique, du moins), avec Benoît Poelvoorde, Yolande Moreau et Catherine Deneuve. L’amorce? «Dieu existe. Il habite à Bruxelles.» Cet objet franco-belge qui attise notre curiosité sera présenté dans le cadre de la Quinzaine des Réalisateurs.

Lamb, de Yared Zeleke. Moment marquant pour l’Éthiopie: c’est la première fois qu’un film de ce pays se retrouve en compétition, dans la catégorie Un certain regard.

Green Room, de Jeremy Saulnier. Un «film d’horreur punk-gore» mettant en vedette Patrick Stewart? Euh… oui, s’il vous plaît!

Palme d’or

Les visages du jury
Avec les frères Coen en guise de présidents, on était déjà parti pour la gloire. Mais le panel qui accompagnera Joel et Ethan s’est avéré à la hauteur, voire au-delà des plus folles attentes (notamment, évidemment, grâce à la présence de Xavier Dolan). Quelles sont ces personnalités qui décerneront la Palme d’Or et leurs Prix (dont le Grand) à l’issue de la compétition, marquant ainsi de leur empreinte le palmarès de cette 68e édi­tion? Brève présentation.

CANNES, FRANCE - MAY 19:  Directors Ethan Coen (L) and Joel Coen attend the 'Inside Llewyn Davis' photocall during the 66th Annual Cannes Film Festival at the Palais des Festivals on May 19, 2013 in Cannes, France.  (Photo by Pascal Le Segretain/Getty Images)Les présidents: Joel et Ethan Coen
Nationalité : américaine
Âge : 60 et 57 ans
Occupation : réalisateurs, scénaristes et producteurs
Films marquants : «Tous!» vous diront les fidèles. Notons toutefois l’incontournable Fargo, paru en 1996, le classique des classiques The Big Lebowski, sorti en salle deux ans plus tard, et le plus récent Inside Llewyn Davis, qui a révélé au grand public, en 2013, l’acteur américano-guatémaltèque Oscar Isaac.

"Mommy" - Red Carpet Arrivals - 58th BFI London Film FestivalXavier Dolan
Nationalité : canadienne
Âge : 26 ans
Occupation : réalisateur, acteur, scénariste, producteur, doubleur
Films marquants : «Tous!» répondront aussi les fans. Mais de tous ses films acclamés par la critique, le plus marquant restera peut-être J’ai tué ma mère, présenté en 2009 à la Quinzaine des réalisateurs, et qui a véritablement signé l’explosion de la carrière du jeune cinéaste québécois.

Feroz Cinema Awards 2015Rossy de Palma
Nationalité : espagnole
Âge : 50 ans
Occupation : actrice
Films marquants : La ley del deseo, de Pedro Almodóvar, premier film auquel l’actrice a participé en 1987, après que le cinéaste l’eut «spottée» dans un café où elle travaillait comme serveuse. Rossy de Palma jouera encore quelques fois devant la caméra du grand réalisateur espagnol, dont un an plus tard, dans son célèbre Femmes au bord de la crise de nerfs.

Giorgio Armani Prive : Front Row - Paris Fashion Week - Haute Couture S/S 2014Sophie Marceau
Nationalité : française
Âge : 48 ans
Occupation : actrice et réalisatrice
Films marquants : Depuis son premier rôle, à 14 ans, dans La Boum de Claude Pinoteau, il y en a eu plusieurs. Notamment Fanfan d’Alexandre Jardin, La fille de D’Artagnan de Bertrand Tavernier… Dans les dernières années, on l’a beaucoup aimée dans la sympathique comédie LOL de Lisa Azuelos.

72nd Annual Golden Globe Awards - ArrivalsSienna Miller
Nationalité : britannique
Âge : 33 ans
Occupation : actrice et designer de mode
Films marquants : Notre coup de cœur va à son inoubliable interprétation de la mannequin – et muse momentanée d’Andy Warhol – Edie Sedgwick. Une interprétation livrée il y a de cela presque une décennie, dans le très beau Factory Girl du regretté cinéaste américain George Hickenlooper.

PARIS - FEBRUARY 28:  Singer Rokia Traore reacts on stage as she receives Award for best World Music album of the year during the Les Victoires de la Musique at the Le Zenith on February 28, 2009 in Paris, France.  (Photo by Pascal Le Segretain/Getty Images)Rokia Traoré
Nationalité : malienne
Âge : 41 ans
Occupation : guitariste, auteure-compositrice-interprète
Album marquant : Tchamantché, son quatrième, paru en 2008, qui lui a valu un prix Victoire, dans la catégorie Musique du monde.

'Rise Of The Guardians' Premiere - The 7th Rome Film FestivalGuillermo del Toro
Nationalité : mexicaine
Âge : 50 ans
Occupation : réalisateur, scénariste, producteur
Films marquants : Pan’s Labyrinth (El Laberinto del Fauno), présenté en première mondiale à Cannes en 2006 et récompensé par trois Oscars l’année d’après. Sinon, comment oublier les deux volets du par ailleurs inoubliable Hellboy?

The Academy Of Motion Picture Arts And Sciences New Member Reception In New YorkJake Gyllenhaal
Nationalité : américaine
Âge : 34 ans
Occupation : acteur et producteur
Films marquants : Moult. Enemy et Prisoners de Denis Villeneuve, sans contredit. Sinon Brokeback Mountain d’Ang Lee. Puis Brothers, remake américano-britannique du film danois du même nom de Susanne Bier, signé par Jim Sheridan.
Et la liste continue…

Aussi dans Cannes 2015 :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!