Getty Images/iStockphoto «Les gens devraient utiliser le mot hygge et commencer à s’en servir pour décrire les moments où ils ressentent un mélange de plénitude, de sécurité et de confort.»

La frénésie du temps des Fêtes est déjà retombée et la routine a de quoi en démoraliser plus d’un. Meik Wiking partage ses astuces pour maîtriser l’art du hygge et apprécier la vie comme le peuple danois, considéré comme le plus heureux du monde.

CV

  • Nom : Meik Wiking
  • Pratique : Président de l’Institut de recherche sur le bonheur de Copenhague et auteur
  • En librairie : Le livre du hygge – Mieux vivre la méthode danoise

1. Créer une belle atmosphère

«Il est plus important de se concentrer sur les ambiances et les expériences que sur le matériel, insiste Meik Wiking. Cela apporte davantage d’émotions positives.» Créer une belle atmosphère dans laquelle on sera confortable et qu’on partagera avec ceux qu’on aime, c’est en effet l’essence même du hygge (prononcez HOU-GA). «Le hygge parle d’ambiance et d’expérience, plutôt que de choses tangibles : c’est être avec les personnes qu’on aime. Le sentiment d’être à sa place, comme à la maison. La sensation d’être en sécurité, protégé du monde extérieur, et de pouvoir enfin baisser la garde», décrit-il dans l’introduction de son livre.

2. Être reconnaissant

«Nous sommes naturellement tentés de nous concentrer sur les choses négatives», déplore-t-il. Pour contrer cette habitude défaitiste, il suggère de s’exercer à nommer quotidiennement dans un cahier les choses pour lesquelles on est reconnaissant. Meik Wiking explique que plusieurs études ont montré que les gens qui tiennent un journal de gratitude ressentent plus d’émotions positives. «[Ils] ont affirmé mieux dormir et présenter moins de symptômes de maladie, et étaient plus attentifs aux situations dans lesquelles ils pouvaient se rendre utiles», peut-on lire dans Le livre du hygge.

3. Prendre soin de ses relations

Pour l’auteur, le bonheur dépend de la qualité des relations. «C’est un des meilleurs indicateurs pour savoir si les gens sont heureux», explique-t-il. Dans une étude qu’il a menée en banlieue de Copenhague «afin de mesurer le bonheur et la satisfaction», il a pu constater que «les personnes les plus satisfaites de leurs relations sociales sont également les plus heureuses», écrit-il. Il précise que «les relations sociales les plus importantes sont [celles] avec des proches, qui permettent de vivre des choses ensemble, de se sentir compris, de partager des pensées et sentiments, et de donner et recevoir du soutien. En un mot : hygge.»

4. Inviter du monde à cuisiner

Quoi de mieux qu’un souper avec ceux qu’on aime pour passer un agréable moment ? Toutefois, plutôt que d’être l’hôte et d’être responsable de tout le menu, on peut, comme le suggère Meik Wiking, cuisiner ensemble. «Et plus le plat est long à cuisiner, mieux c’est», lance-t-il. Puisque l’hiver est bien installé, pourquoi ne pas cuisiner un ragoût ou un plat réconfortant? «Quand on cuisine ensemble, le contexte est très détendu, informel et égalitaire. Personne n’est l’hôte qui cuisine pour ses invités ou ne se sent obligé de faire aussi bien que lors du dernier souper», écrit-il.

5. Adopter l’expression hygge

«Les gens devraient utiliser le mot hygge et commencer à s’en servir pour décrire les moments où ils ressentent un mélange de plénitude, de sécurité et de confort», suggère-t-il. Selon M. Wiking, adopter le concept danois permet de mieux maîtriser tous les rituels qui peuvent nous amener du bien-être au quotidien. «Les mots et notre langage façonnent nos comportements. Donc avoir un mot pour décrire une situation donnée nous permettra de mieux la vivre chaque jour», précise le spécialiste du bonheur.

Aussi dans Cinq trucs contre... :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!