Getty Images/iStockphoto Certains remèdes de grand-mère, comme boire du jus de pruneaux, sont réellement efficaces

Soyons honnête : la constipation n’est pas un sujet très populaire dans les échanges autour de la machine à café. Pourtant, un rapport de la Fondation canadienne de la santé digestive révèle que le quart de la population en souffre. Le Dr Mickael Bouin
brise le tabou.

CV

  • Nom: Mickael Bouin
  • Poste occupé: Gastroentérologue à l’Hôpital Saint-Luc du CHUM
  • En librairie: Vivre l’intestin irritable

1. Manger plus de fibres
«Nous devrions consommer 30g de fibres par jour. Or, la plupart d’entre nous n’en consomment que de 5 à 10g! Il faudrait donc tripler notre apport en fibres, mais si nous ne faisions que le doubler, ce serait déjà un bon début», indique le Dr Bouin. Il ajoute qu’il faut privilégier les fibres de source alimentaire, comme les fruits et les légumes, plutôt que de consommer des suppléments de type Metamucil.

2. Attention aux mythes
On entend souvent dire que pour éviter d’être constipé, il faut boire plus d’eau. Ce conseil est sans fondement. «En consommant plus d’eau, on produira plus d’urine, mais cela n’aura pas d’impact sur la fréquence ou la consistance des selles. Ce sont véritablement les fibres qui permettent d’augmenter le volume des selles et d’accélérer ainsi le transit intestinal», explique le Dr Bouin.

3. Les remèdes de grand-mère
L’eau n’est peut-être pas un remède efficace contre la constipation, mais certaines autres boissons ont des propriétés laxatives éprouvées. C’est le cas du fameux jus de pruneaux. «Le café peut lui aussi déclencher une envie d’aller à la selle», ajoute le Dr Bouin. Du côté des aliments, on conseille la consommation de rhubarbe.

4. Les traitements médicamenteux
Il existe plusieurs laxatifs en vente libre pour soulager les symptômes de la constipation. Selon le Dr Bouin, ceux-ci sont à la fois efficaces et sécuritaires. «Contrairement à ce que plusieurs pensent, il n’y a pas de risque d’accoutumance. Par ailleurs, lorsque ces produits sont utilisés à bon escient, ils sont sans danger pour la flore intestinale», affirme-t-il.

5. Consulter au besoin
En cas d’aggravation soudaine des problèmes de constipation, de douleurs ou de sang dans les selles, il est impératif de consulter un médecin, car de tels symptômes peuvent indiquer la présence d’une pathologie plus grave. «On pense bien sûr au cancer du côlon, mais aussi à des maladies neurologiques, comme la sclérose en plaques ou le Parkinson», détaille le Dr Bouin.

Aussi dans Cinq trucs contre... :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!