QUÉBEC – L’ex-porte-parole de la Coalition large de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE), Gabriel Nadeau-Dubois, n’a pas témoigné au premier jour de son procès pour outrage au tribunal, jeudi, au palais de justice de Québec.

La Couronne et la défense ont convenu de poursuivre les plaidoiries vendredi.

La poursuite allègue qu’en entrevue à la télévision, en mai, l’ex-leader étudiant a incité ses pairs à défier une injonction obtenue en avril par Jean-François Morasse, un étudiant de l’Université Laval qui voulait retourner en classe.

Son avocat juge si graves les propos de M. Nadeau-Dubois qu’il réclamera une peine d’emprisonnement en cas de culpabilité.

(Collaboration: Geneviève Laurier/CogecoNouvelles)

Aussi dans Conflit étudiant :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!