MONTRÉAL – La première ministre Pauline Marois accueille avec sérénité la volonté de l’aile jeunesse de son parti de présenter une résolution en faveur d’un gel des droits de scolarité tendant vers la gratuité à plus long terme.

Cette résolution doit être présentée lors du conseil national du Parti québécois qui se déroule ce week-end à Drummondville.

Mme Marois a déjà fait connaître sa préférence pour une indexation de ces droits mais estime que le conseil national est justement le bon endroit pour en débattre.

«C’est un parti où on débat toujours et un parti où on n’empêche pas les gens de s’exprimer, vous le savez», a dit la chef péquiste, vendredi, de passage à Montréal pour annoncer une stratégie en matière d’emploi.

«C’est normal que les jeunes aient des points de vue qui sont peut-être différents de ceux que je peux avoir ou que notre gouvernement a à l’heure actuelle. Moi je trouve ça sain. Le débat aura lieu et ils feront valoir leur point de vue», a-t-elle ajouté.

Aussi dans Conflit étudiant :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!