Métro Une image tirée du film Insurgence

La version achevée du documentaire Insurgence est présentée pour une première fois, lundi soir, à Montréal. Ce long-métrage, réalisé par le groupe d’action en cinéma, Épopée, relate l’histoire d’un manifestant lors de la grève étudiante en 2012. Entretien avec un groupe de cinéastes engagés.

Quel est le message de votre film ?
La phrase de Jean Genet qui clôture Insurgence peut servir de message : «Toute la violence spontanée de la vie continuée par la violence des révolutionnaires sera tout juste suffisante pour faire échec à la brutalité organisée.»

Quelles étaient les conditions de tournage du film Insurgence ?
On essayait surtout de protéger la caméra afin de poursuivre le tournage. Ça nous limitait forcément dans nos actions. Et oui, il y a eu des arrestations.

Avez-vous appris des choses surprenantes au cours du tournage?
Oui. L’extraordinaire courage et détermination des étudiants et des citoyens.

Qu’avez-vous découvert pendant le tournage ?
La brutalité policière est une violence systémique et systématique. On ne peut pas parler de dérives.

Le film a été projeté à l’étranger, notamment à Paris, à Bruxelles et à New York. Quelle a été la réaction des spectateurs ?
Ceux qui avaient suivi les événements, parfois de très près, nous ont dit que ça leur permettait de sentir ce que ça faisait d’être là, dans les manifestations. D’autres y ont vu un véhicule de politisation.

Que retrouveront les Québécois dans votre film?
Un reflet du mouvement et un hommage au courage des manifestants qui demeurera, on l’espère, un rappel de la puissance d’être ensemble dans le combat pour la justice sociale.

Pour connaître les autres projections du film Insurgence : insurgence.me

Insurgence

Aussi dans Conflit étudiant :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!