Collaboration spéciale Six courses ont été disputées jusqu’à maintenant et six pilotes différents ont traversé le fil d’arrivée les premiers. Impossible donc, de savoir ce que nous réserve le Grand Prix du Canada.

Nous avons droit cette année à une des saisons de Formule 1 les plus divertissantes depuis un bon moment. Six courses ont été disputées jusqu’à maintenant et six pilotes différents ont traversé le fil d’arrivée les premiers. Impossible donc, de savoir ce que nous réserve le Grand Prix du Canada.

La réputation du Grand Prix de Montréal n’est plus à faire. Chaque année un élément, que ce soit la température ou l’état de la piste, fait en sorte que la course est à couper le souffle.

Si on conjugue cela au début de saison imprévisible qu’on connaît, on peut facilement s’attendre à un week-end spectaculaire au circuit Gilles-Villeneuve.

Nous savons d’avance que la course sera enlevante, mais qui l’emportera? Aucun pilote ne s’est détaché du peloton jusqu’à maintenant. Jetons donc un coup d’œil sur les six premiers gagnants. Qui sait, peut-être que l’un d’entre eux gagnera une deuxième fois cette saison.

  • Jenson Button, McLaren (Australie)

Button sait comment réaliser des exploits dans la métropole. L’an dernier, dans des conditions extrêmement difficiles, il a fait fi de la pluie et a remonté un peloton en entier avant de décrocher la victoire dans le dernier tour. Le Britannique connaît une saison erratique. À part sa victoire en Australie et sa deuxième place en Chine, il n’a pu faire mieux qu’une neuvième place.

  • Fernando Alonso, Ferrari (Malaisie)

Alonso a lui aussi connu la victoire à Montréal, en 2006. Cette année, si on oublie sa victoire en Malaisie, il a connu un début de campagne difficile. Heureusement pour lui, il a fini sur le podium – deuxième en Espagne et troisième à Monaco – dans les deux dernières courses. Il semble avoir pris le contrôle de sa voiture juste à temps pour Montréal.

  • Nico Rosberg, Mercedes (Chine)

Sur le circuit depuis 2006, Rosberg a attendu cette année avant de décrocher sa première victoire. L’Allemand a aussi fini deuxième à Monaco et peut encore rêver au championnat, puisqu’il est en cinquième position au classement des pilotes avec 59 points.

  • Sebastian Vettel, Red Bull (Bahreïn)

Dominant au cours des deux dernières saisons, l’Allemand devra travailler plus fort cette année sil veut remporter son troisième championnat du monde de suite. Surtout qu’il a raté le podium au cours des deux dernières courses. Vettel n’a jamais gagné à Montréal, mais a décroché la pole en 2011 et s’est fait surprendre dans le dernier tour par Jenson Button.

  • Pastor Maldonado, Williams-Renault (Espagne)

Maldonado en est sa deuxième saison en F1. À part une impressionnante victoire en Espagne il y a moins d’un mois, le Vénézuélien connaît une saison en dents de scie. Il n’a pas terminé les courses de Bahreïn et de Monaco et n’a pas fait mieux qu’une huitième place au cours des trois courses précédentes.

  • Mark Webber, Red Bull (Monaco)

Le coéquipier de Sebastian Vettel est l’exemple même de la constance cette saison. Au cours des quatre premiers Grand Prix, il s’est qualifié en quatrième place et a terminé les courses à cette même position. Il a obtenu son meilleur résultat en carrière sur le circuit Gilles-Villeneuve, une troisième position en 2011.
Il ne faut pas oublier Hamilton
Lewis Hamilton n’a pas encore connu la victoire cette saison. Cela ne veut pas dire que le coéquipier de Jenson Button chez McLaren n’a pas ce qu’il faut pour l’emporter sur le circuit Gilles-Villeneuve. Le jeune britannique a remporté son premier Grand Prix en carrière à Montréal en 2007 et a récidivé en 2010. Cette saison, il a terminé trois fois sur le podium en plus de prendre deux poles. Après sa décevante cinquième place à Monaco, il voudra se racheter ce week-end sur un circuit qu’il maîtrise bien.

Aussi dans F1 Grand Prix de Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!