Depuis son lancement le 24 avril 1990, le télescope spatial Hubble nous a offert certaines des plus belles et des plus déroutantes images de planètes et de galaxies lointaines. Métro se penche sur quelques-unes des photographies les plus célèbres réalisées par l’observatoire.

Les piliers de la création
Les piliers de la création
Cliché le plus connu pris par Hubble, Les piliers de la création montre des étoiles naissantes émergeant de poches de gaz et de poussières interstellaires appelées «globules gazeux en évaporation». Ces globules ont été découverts dans la nébuleuse de l’Aigle, à 7000 années-lumière de la Terre.

Nébuleuse du Papillon (NGC 6302)
Nébuleuse du Papillon
Ce qui ressemble à des ailes de papillon sont en fait des chaudrons de gaz dont la température avoisine les 20 000 oC. Le gaz s’y déplace à une vitesse de 965 606 km/h! On trouve une étoile mourante au centre de cette nébuleuse.

Galaxie du Tourbillon
Galaxie du Tourbillon
Les bras enroulés de la majestueuse galaxie spirale M51 (NGC 5194) donnent l’impression d’un grand escalier en colimaçon se déployant dans l’univers. Ce sont en fait des amas d’étoiles et de gaz enveloppés de poussières.

Aurores australes sur Saturne
Aurores australes sur Saturne
S’attardant durant quelques jours sur la région du pôle sud de la planète, Hubble a réalisé une série de photographies de tempêtes aurorales dansant dans l’atmosphère de Saturne.

Abell 1689
Abell 1689
Cette image montre l’effet de distorsion de la matière noire se trouvant au centre du gigantesque amas de galaxies Abell 1689 (à près de 2,2 milliards d’années-lumière de nous), qui compte près de 1000 galaxies.

Objet de Hoag
Objet de Hoag
Un anneau presque parfait d’étoiles bleues très chaudes entourant un noyau jaune compose la galaxie atypique connue sous le nom d’Objet de Hoag, situé à 600 millions d’années-lumière de la Terre.

Omega Centauri
Omega Centauri
Hubble a réalisé ce cliché coloré de 100 000 étoiles en braquant son objectif vers le cœur dense d’un gigantesque amas stellaire. La photo montre une petite région de l’amas globulaire Omega Centauri (NGC 5139).

Galaxie du Sombrero
Galaxie du Sombrero
L’une des plus grandes galaxies de l’univers, la galaxie du Sombrero (M104) est formée d’un noyau blanc très brillant entouré de bandes de poussières ramassées dans une structure en spirale. Son nom lui vient de sa ressemblance avec le fameux chapeau mexicain à large bord.

Nébuleuse de l’Hélice
Nébuleuse de l’Hélice
Située à 694,7 années-lumière de la Terre et pointant presque directement en direction de notre planète, cette galaxie en forme de bobine – connue sous le nom d’«Œil de Dieu» – est un tunnel de gaz brillants long de plusieurs centaines de billions de kilomètres.

Cinq découvertes faites par Hubble

image-9Anniversaire cosmique. Grâce à Hubble, des scientifiques ont réalisé l’examen de 31 céphéides, des étoiles particulières, dites variables, qui peuvent servir à calculer les grandes distances cosmiques. Ces observations les ont aidés à établir avec précision l’âge de l’univers. L’étude de céphéides se trouvant dans des galaxies comme NGC 4603, combinée à des mesures réalisées par d’autres observatoires, a permis de déterminer que l’univers, à quelques centaines de millions d’années près, est vieux de 13,7 milliards d’années.

La naissance des planètesLa naissance des planètes. Les découvertes de Hubble ont aussi fourni aux scientifiques des indices au sujet de certains phénomènes cosmiques dont nous savons peu de choses – notamment la façon dont un disque de gaz et de poussières finit par produire des corps planétaires gravitant autour d’une étoile naissante.

Les planètes au-delà de notre soleilLes planètes au-delà de notre soleil. À l’époque du lancement de Hubble, en 1990, les astronomes n’avaient découvert aucune planète à l’extérieur de notre système solaire. Aujourd’hui, nous connaissons l’existence de plus de 400 planètes extrasolaires, dont la plupart ont été découvertes grâce à des télescopes terrestres. Mais Hubble a fait certaines contributions très précieuses à cette chasse aux planètes. Dirigeant son objectif vers le noyau dense de la Voie lactée, il a notamment observé 180 000 étoiles et découvert 16 exoplanètes orbitant autour de différentes étoiles.

Un peu de lumière sur la matière noireUn peu de lumière sur la matière noire. Les astronomes ont utilisé Hubble pour réaliser la première carte tridimensionnelle de la matière noire – un type invisible de matière qui composerait l’essentiel de la masse de l’univers et constituerait sa structure sous-jacente. La gravité de la matière noire permet à la matière normale, sous la forme de gaz et de poussières, de s’agréger et de constituer des étoiles et des galaxies.

L’évolution des galaxiesL’évolution des galaxies. Les analyses faites par Hubble de l’espace lointain ont révélé que l’univers était bien différent il y a quelques milliards d’années. Elles ont en effet fourni la preuve que les galaxies grandissent à la faveur de fusions avec d’autres galaxies et deviennent les galaxies géantes que nous connaissons aujourd’hui.

«Hubble a ouvert de nouvelles fenêtres sur l’univers»

Entrevue avec Lars Lindberg Christensen, chef du département de l’éducation à l’Observatoire européen austral et auteur de l’ouvrage The Universe Through the Eyes of Hubble

Pourquoi Hubble est-il si important pour l’humanité?
En orbitant au-dessus de l’atmosphère, il peut observer la lumière qui, plus bas, est absorbée par l’atmosphère. Hubble a ainsi ouvert de nouvelles fenêtres sur l’univers. Il échappe également à l’effet de flou que produit l’atmosphère, qui fait en sorte que nous voyons les étoiles scintiller. Ses images sont d’une très grande netteté. Sa situation à près de 600km au-dessus de l’atmosphère signifie que, pour la plupart des observations, Hubble nous fournit des images plus nettes que celles de tout autre télescope en service.

Comment ce télescope a-t-il révolutionné l’astronomie?
Cela fait maintenant 25 ans qu’il a été lancé depuis la plateforme du Kennedy Space Center. En dépit d’un mauvais départ, il a accumulé des réalisations qui ont dépassé toutes les attentes. Avant Hubble, les astronomes n’avaient pas pu étudier l’atmosphère d’une exoplanète, ils ne connaissaient pas l’âge de l’univers et ils n’avaient jamais observé une galaxie au début du cosmos. Hubble a transformé notre connaissance de l’univers dans des proportions qu’aucune autre installation scientifique n’a jamais pu atteindre.

Quelles sont les choses les plus étonnantes dont Hubble a permis de faire la découverte?
Des douzaines, si ce n’est des centaines, de découvertes scientifiques incroyables faites grâce à Hubble pourraient être qualifiées de déconcertantes, de frappantes ou, carrément, de déroutantes. Mais je crois que le plus stupéfiant est la multitude de détails et la beauté que les images prises par Hubble nous ont révélées.

Quel héritage nous laisse Hubble, 25 ans après son lancement?
Il nous a sans conteste appris plus sur le cosmos que n’importe quelle autre installation scientifique jamais construite. Un quart de siècle après son lancement, il demeure la référence par excellence dans le domaine de l’astronomie, confondant les critiques et les sceptiques qui ont déclaré que ce télescope était un échec. Et Hubble nous a montré que la collaboration scientifique est la façon de faire de la méga-science. Je veux évidemment parler ici de la collaboration entre la NASA, l’Agence spatiale canadienne et l’Agence spatiale européenne.

Aussi dans Galeries de photos :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!