• Tu contemples tes vêtements plein de bouette et tu sais que tu ne feras ton lavage que le week-end prochain.
  • Tu n’as pas pu te résoudre à retirer ton bracelet, tu veux (secrètement) que tout le monde sache que tu y étais.
  • Tu découvres que les tops en macramé, ça donne un étrange bronzage…
  • Tu t’es endormi dimanche soir avec Lonely Boy des Black Keys dans la tête.
  • Tu demandes à tes collègues grands et musclés de monter sur leurs épaules pour avoir une meilleure vue sur le bureau, le boss, la réunion.
  • Tu détestais le hip-hop avant de voir Kendrick Lamar en show. Sur iTunes, en voulant faire l’achat des principaux hymnes du rappeur, tu découvres que la couverture de son album Good Kid, M.A.A.D City n’est pas sans rappeler celle de El Camino, des Black Keys, l’autre tête d’affiche d’Osheaga. Coïncidence? We don’t think so!
  • Tu t’es promis, juré, craché que si tu décidais un jour de te faire tatouer, tu choisirais la personne qui le ferait avec soin. Tu as vu trop de choses pas très nettes dans les derniers jours. Live-Love-Laugh dans le creux du dos? En elfin? Non merci.
  • Tu chantonnes encore le poing levé les mauvaises paroles des tounes que tu aimes et tu t’en fous. Wra-lalala-wraa-nanana-banane.
  • Tu as une marque de bronzage sur ton poignet à l’endroit où tu portais ton bracelet.
  • Tu as dansé avec des flamants roses en plastique et des dauphins gonflables.
  • Tes bras sont encore couverts de tatouages métalliques temporaires.
  • Ta journée de lundi ne sera absolument PAS productive.
  • La ligne jaune de la STM n’a plus aucun secret pour toi.
  • Tu as tellement mal aux pieds que tu prendras l’ascenseur toute la semaine.
  • Tes oreilles bourdonnent et tu parles anglais à tes collègues.
  • Ta voisine de bureau te fait remarquer que tu as encore ta couronne de fleurs dans tes cheveux. Oups!
  • Tu trouves encore du sable et des glitters collés un peu partout sur ta peau.
  • Il est à peine midi, lundi matin, et tu as déjà envie de boire une bière.
  • Tu n’es pas au bureau car tu as judicieusement choisi de partir une semaine en vacances pour t’en remettre.
  • Tu t’endors courbaturé mais tellement heureux.

Vivement l’année prochaine!

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!