Collaboration spéciale Socks du Théâtre du Zèle présente l'aventure rocambolesque des frères de laine Bas gauche et Bas droit.

Rendez-vous dans un univers coloré et hors de l’ordinaire, les 29 et 30 août, alors que les marionnettes égaieront la Promenade Wellington. Dans le cadre de la 5e édition du Festival Marionnettes plein la rue, une quinzaine de troupes québécoises rivaliseront d’audace et d’imagination pour provoquer rires et émotions.

Que ce soit au jardin de l’Église de l’Épiphanie, à la brasserie artisanale Benelux ou les stationnements et les parcs, les spectateurs en auront plein les yeux à tous les coins de rue.

L’idée, c’est d’animer la totalité de la rue et d’utiliser les contraintes qu’on a de manière positive», affirme Billy Walsh, président de la Société de développement commercial (SDC) Wellington.

Plus de 30 représentations gratuites et éclatées mariant théâtre musical, théâtre d’objets, projection visuelle, déambulation et ateliers de fabrication seront présentés dans un parcours urbain ludique. Pour les artistes, chaque lieu, du plus banal au plus inusité, se transforme en théâtre et en aire de jeu.

«On a de la difficulté à créer des événements à grand déploiement sur la rue à cause de la configuration de l’espace. On a donc décidé d’investir tous les micro-espaces, avec l’évidence que le domaine de la marionnette est le plus avantageux à ce niveau.»
Le festival, qui aura lieu en même temps que la vente-trottoir sur la Promenade, sera l’occasion pour le public de découvrir la magie du monde des marionnettistes québécois et les nombreuses techniques qu’ils emploient.

Les spectacles, tous plus diversifiés les uns que les autres, s’adressent aux petits comme aux grands, de toutes les cultures et nationalités, à l’image du multiculturalisme de Verdun. Histoire de faire tomber les barrières de langue, certaines créations sont muettes.

«On travaille aussi afin d’amener le festival à avoir une touche un peu plus adulte. La marionnette a une forme divertissante, jumelée à un contenu pertinent. C’est un art engagé. Chaque spectacle diffuse un message très fort et symbolique qui incarne souvent des enjeux importants. On est loin des clichés de «muppet show» présents dans l’esprit de la majorité des gens», ajoute M. Walsh.

Programmation
Parmi les prestations qui prendront d’assaut la Promenade Wellington, on retrouvera notamment Socks par le Théâtre du Zèle, qui présente l’aventure des frères de laine Bas gauche et Bas droit, ainsi que le spectacle pour adultes Shavirez le Tzigane des mers de la troupe Belzébruthe, alliant vengeance, séduction et duel épique.

Pour la première fois cette année, les productions Quirikoche de la SCD Wellington produiront leur propre spectacle destiné aux enfants. Le Roi Triste est une fable touchante de drôles d’animaux qui tentent de propager à nouveau les couleurs chatoyantes du roi!

Les familles peuvent amener leurs enfants pour participer à des ateliers de confection de marionnettes le samedi 29 août avec Marmariféeries de Céline Marceau et le dimanche 30 août à l’Atelier poissons marionnettes des Ateliers verts. Tous pourront également s’initier aux diverses disciplines du cirque.

Le Festival Marionnettes plein la rue se déroulera sur la Promenade Wellington entre le boulevard Lasalle et la 6ième Avenue les 29 et 30 août, de 13h à 17h.

Aussi dans Messager week-end :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!