Collaboration spéciale Le chef-propriétaire du restaurant Candide, John Witer Russell

Quand le chef-propriétaire John Winter Russell, l’ancien chef au restaurant Le Van Horne, décrivait son projet de restaurant de rêve, tout le monde lui disait qu’il s’imaginait un restaurant en campagne. Pourtant John n’était pas prêt à déménager à l’extérieur de la ville, mais il a trouvé un compromis; un restaurant au cœur de la Petite Bourgogne, où le décor chaleureux autour est du bois.

Plutôt original, le local est installé dans la partie arrière d’une ancienne église convertie en espace commercial. Pour se rendre à l’entrée du 551, rue St-Martin, il faut emprunter un petit chemin peu visible en entrant par la rue Notre-Dame. Il faut chercher un peu, mais quand on trouve, on se rend vite compte que John a trouvé son bonheur de nature; l’immeuble est entouré de deux parcs verts bien garnis.

J’étais à la pré-ouverture de Candide avec plusieurs dizaines de personnes lors de la première journée de neige. C’était bondé et c’était la fête! C’est toujours agréable de célébrer la réalisation d’un rêve, surtout quand il est le fruit d’un travail acharné.

Les invités s’exclamaient de l’espace magnifique! Il y a eu beaucoup d’amour dans la conception du décor, le souci du détail est palpable. Tout est joli et harmonieux; le bois, les murs de briques, les jolies chaises et tables, les luminaires.

Les bouchées circulaient abondamment et le vin coulait à flots. La carte des vins a été élaborée par le sommelier Francis Arkinson et comprend une jolie sélection des vins d’artisans vignerons les plus prisés.

Il y a eu beaucoup d'amour dans la conception du décor du restaurant Candide, le souci du détail est palpable.

Il y a eu beaucoup d’amour dans la conception du décor du restaurant Candide, le souci du détail est palpable.

Quand l’achalandage s’est un peu calmé en fin de soirée, j’ai pris quelques minutes pour aller discuter avec John, à peine sorti des fourneaux. « J’ai envie de prendre les gens en charge de A à Z en proposant un menu abordable de 4 services entre 40$ et 45$ par personne. Le menu sera composé d’aliments régionaux et saisonniers majoritairement de légumes, fruits, grains, légumineuses ou tout autre produit de la terre. On parle ici d’un menu basé à 80% d’ingrédients végétaux. Les protéines animales de viande ou poisson local sont donc les accompagnements! Normalement on voit le contraire dans les restaurants», explique le chef.

Pour satisfaire les carnivores, il y aura toujours un plat de viande au menu, par exemple de la pintade d’une ferme locale. «Je veux offrir des plats délicieux, mettre les ingrédients de qualité en valeur et proposer du bon vin, le tout dans une ambiance conviviale et décontractée », conclut-il.

 

Le restaurant Candide ouvre officiellement ses portes le jeudi 26 novembre et on a bien hâte!

Aussi dans Messager week-end :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!