Alex Wong

La navette spatiale Discovery de la NASA a pris son dernier envol… sur le dos d’un gros avion. Après son dernier vol jusqu’à Washington D.C., l’engin spatial le plus utilisé au monde prend sa retraite dans une annexe du Musée national de l’air et de l’espace de la Smithsonian Institution, le repaire officiel des artefacts spatiaux.

Pour une dernière fois

Pour sa dernière traversée, Discovery a été transportée sur le dos d’un Boeing 747 modifié de Cap Canaveral jusqu’à sa destination finale. La navette a fait plusieurs cercles dans le ciel de Washington D.C. avant de toucher terre une demi-heure plus tard à l’aéroport international Dulles. Les touristes et les travailleurs étaient nombreux à jeter un dernier regard à la fameuse navette.

Avion de transport de navette

  • Appelé «shuttle carrier» en anglais, les avions de transport de navette, des Boeing 747 modifié, pèsent 713 000 livres, soit l’équivalent de 75 éléphants africains.
  • Ces avions volent à une vitesse de 735 km/h, soit 150 km/h de moins qu’un Boeing 747 régulier.

Aussi dans Photos du jour:

blog comments powered by Disqus