L’exhumation de rivières canalisées, vous connaissez? La pratique, aussi connue sous daylighting rivers, consiste à révéler des rivières et des cours d’eau qui ont été enfouis dans les souterrains urbains–et c’est exactement ce que propose le Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada) avec le projet Bleue Montréal.

«En tant que Montréalais, nous oublions souvent que nous habitons une île où l’eau est omniprésente. Avec le projet Bleue Montréal, le WWF-Canada souhaite redonner sa place à l’eau dans le paysage urbain, notamment en exhumant des rivières canalisées et en créant de nouvelles rivières urbaines et des ruelles bleues», explique Sophie Paradis, directrice pour le Québec au WWF-Canada.

Petite équipe et grande mission
Le Fonds mondial pour la nature, une organisation non gouvernementale internationale mieux connue sous le nom anglais World Wildlife Fund (WWF), concentre ses efforts sur la protection de l’environnement et sur des solutions durables pour nos sociétés. Le projet Bleue Montréal est mené par l’équipe montréalaise qui aspire à de grands effets et a su s’entourer de professionnels tels que Vinci Consultants, l’UdeM et l’UQAM afin de regrouper l’expertise en terme de biodiversité aquatique, gestion de l’eau et approche par bassin versant. «En cette ère où les municipalités font de plus en plus d’efforts face aux changements climatiques, nous souhaitons sensibiliser les citoyens aux impacts écologiques et économiques d’une bonne gestion des eaux pluviales et inscrire Bleue Montréal dans la lignée des projets inspirants tels que les ruelles vertes et l’agriculture urbaine», soutient Sophie Paradis.

Près de 80% des rivières qui sillonnent l’île de Montréal ont été recouvertes à travers les années par des kilomètres de canaux souterrains. «Il s’agit souvent de travaux qui remontent à plus d’une centaine d’années. À l’époque, le recouvrement des cours d’eau était fait pour des raisons de santé publique ou simplement pour faciliter l’aménagement du territoire», explique Mme Paradis. «En exhumant ces cours d’eau ou recréant des rivières urbaines, il est possible de réduire l’impact des épisodes de pluies violentes de plus en plus fréquents en permettant à l’eau de s’écouler dans un aménagement prévu à cet effet», poursuit-elle.

Rivières à découvert et ruelles bleues
Le procédé d’exhumation de rivières, qui consiste à libérer un cours d’eau canalisé et le remettre à ciel ouvert, offre plusieurs avantages sur les plans environnementaux, économiques, urbanistiques et sociaux. «À court terme, les cours d’eau embellissent le paysage et créent des endroits de rassemblement pour les citoyens. À plus long terme, les cours d’eau à ciel ouvert augmentent la valeur foncière des terrains qu’ils sillonnent et stimulent l’économie locale», souligne Mme Paradis.

Quant aux ruelles bleues, le concept s’inspire largement de celui des ruelles vertes qui agrémentent déjà plusieurs arrondissements. «Leur format s’ajusterait à l’espace disponible en le rehaussant de végétaux et d’aménagements paysagers utiles, un peu à l’image de jardins d’eau. Ces ruelles bleues permettraient de recueillir l’eau des gouttières, par exemple. C’est une solution esthétique, mais surtout pratique, à la gestion de l’eau dans les villes. Ces réceptacles d’eau de pluie évitent ainsi les débordements», ajoute-t-elle.

«Il est impératif de redonner à l’eau sa place dans la ville. Pour y arriver, il nous faudra le soutien d’une communauté engagée qui souhaite se mobiliser pour une meilleure gestion de l’eau sur le territoire», conclut Sophie Paradis. Et en cela, il n’y a pas de doute que Montréal est la ville idéale pour y arriver!

Près de chez vous?
À ce jour, Bleue Montréal a sélectionné cinq arrondissements de la ville en fonction d’analyses et de critères sociaux, environnementaux et économiques précis. En plus de rehausser l’aménagement urbain des quartiers ciblés, les projets Bleue Montréal permettraient à l’eau de reprendre sa place dans la métropole. La biodiversité aquatique pourrait de nouveau s’épanouir au sein de menus écosystèmes privilégiés.

Les démarches, qui en sont à l’étape de la planification chez Bleue Montréal, vont bon train. Leur mise en œuvre contribuerait, sans l’ombre d’un doute, à sublimer le quotidien de ces quartiers:

Rosemont – par l’ajout de nombreuses ruelles bleues;
Villeray – par l’exhumation d’une rivière canalisée;
Ville-Marie – par l’exhumation d’une rivière canalisée;
Hochelaga-Maisonneuve – par l’ajout de nombreuses ruelles bleues;
Sud-Ouest – par la connexion entre ruelles bleues, vertes et la création de nouvelles rivières urbaines.

Des initiatives semblables ont déjà été entreprises à Dartmouth, à Yonkers et même à Séoul. Reconnues pour leurs nombreux apports à la vie sociale, écologique et économique, ces initiatives bleues n’ont de cesse d’étonner les citoyens qui en bénéficient.

Surveillez les séances de présentation de Bleue Montréal, vous pourriez un jour en bénéficier aussi!

Découvrez-en plus sur ce concept novateur et sur les nombreux avantages qu’il propose.

Aussi dans Publications spécialisées :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!