Publireportage

La FEEP décerne les Prix de l’innovation en éducation

Lorsqu’il est sujet d’innovation pédagogique, plusieurs regards se tournent vers la Scandinavie. Or, le Québec, à bien des égards, fait également preuve de d’ingéniosité et de créativité pour soutenir les élèves dans leur scolarité — et c’est exactement ce qu’a voulu mettre de l’avant la Fédération des établissements d’enseignement privés (FEEP) en tenant la première édition des Prix de l’innovation en éducation. Au total, neuf prix ont été décernés à des écoles qui se sont particulièrement illustrées.

La FEEP est à la page
La Fédération est un organisme à but non lucratif auquel les écoles québécoises privées adhèrent volontairement. Elle agit comme un centre de services auprès des 193 écoles membres, accueillant 112 000 élèves, et encourage la réussite des élèves par la formation et le développement professionnel du personnel des écoles.

«La FEEP mène une veille mondiale sur la pédagogie. Cela nous permet d’obtenir des données probantes sur l’éducation et les meilleures pratiques. Nous avons ainsi pu remarquer que les écoles jouent un rôle social qui va bien au-delà de la scolarité; il y a également toute la vie étudiante où l’innovation occupe une grande place. Il nous a semblé important de documenter et de partager les initiatives, et surtout de soutenir les écoles novatrices en leur offrant de la reconnaissance et des encouragements à poursuivre leurs efforts. Les Prix de l’innovation en éducation donnent une vitrine aux écoles et mettent en lumière leurs différents types d’innovation», affirme Nancy Brousseau, directrice générale de la Fédération des établissements d’enseignement privés.

Des lauréats empreints de créativité
«Les Prix de l’innovation en éducation ont reçu une belle participation pour cette première édition avec plus de cinquante candidatures.», ajoute Mme Brousseau.

D’entre toutes les candidatures reçues, l’École Marie-Anne (Rawdon) a remporté le prix dans la catégorie Innovation pédagogique au préscolaire-primaire. Son projet de différenciation pédagogique, Apprentissage 360, propose aux élèves de gérer leur parcours scolaire dans un environnement d’apprentissage personnalisé. Alliant des moyens technologiques, des classes thématiques regroupant plusieurs niveaux d’élèves et des cahiers de bord, les élèves prennent en charge leur scolarité dans un contexte d’apprentissage qui n’a rien de passif. Chaque élève évolue à son rythme, tout en suivant les exigences du Programme de formation de l’école québécoise.

Le prix de la catégorie Innovation pédagogique au secondaire a quant à lui été remis au Séminaire de Sherbrooke (Sherbrooke) pour le projet #suivez nos traces. Les élèves utilisent leurs compétences technologiques et transposent les apprentissages faits en classes en services auprès d’organismes communautaires de leur région. Ils en retirent une grande fierté et développent le goût de s’impliquer activement dans leur milieu.

Le Collège Notre-Dame (Montréal), lauréat dans la catégorie Promotion de l’entrepreneuriat étudiant, a été récompensé pour son projet d’entrepreneuriat social Jardins Divers. Les élèves cultivent et gèrent un jardin communautaire et redistribuent les récoltes dans leur communauté.

Comment développer la créativité et l’esprit entrepreneurial des jeunes? Les collèges Nouvelles Frontières (Gatineau), Saint-Paul (Varennes) et Beaubois (Montréal) ont retenu l’attention avec leurs laboratoires de création numérique, des espaces créatifs pour les élèves désirant poursuivre des projets entrepreneuriaux.

C’est peu connu, mais les écoles privées accueillent un grand nombre d’élèves ayant des besoins particuliers. Dans la catégorie Soutien aux élèves ayant des défis particuliers, le Collège Charles-Lemoyne (Rive-Sud de Montréal) s’est démarqué avec son projet d’ateliers pour aider ces élèves à bien se préparer aux examens de fin d’année. De son côté, le Collège Reine-Marie (Montréal) a été remarqué pour son projet Aile de la réussite, un pavillon destiné au soutien des élèves ayant des besoins d’aide pendant leur parcours scolaire ou qui ont un plan d’intervention.

Des prix ont aussi été décernés dans les catégories Architecture et aménagement, Promotion de la langue et de la culture québécoise, Saines habitudes de vie et Développement durable.

«Ces approches novatrices s’inscrivent en tous points dans les bonnes pratiques que révèlent les études sur l’apprentissage. Saviez-vous qu’aujourd’hui, en 2017, uniquement 63% des élèves font leurs études secondaires en cinq ans? Il y a donc place à s’ouvrir davantage à des pratiques qui permettent de revoir l’enseignement et l’apprentissage, et surtout qui soutiennent la motivation des élèves», soutient Nancy Brousseau.

Découvrez tous les lauréats de l’édition 2017 en naviguant sur le site. En plus de la valorisation bien méritée qu’ils accordent aux divers intervenants, les Prix de l’innovation en éducation de la Fédération des établissements d’enseignement privés permettent de regarder vers l’avant et, même, d’oser voir grand. Bonne innovation!

Fédération des établissements d’enseignement privés

Prix de l’innovation en éducation

 

 

 

Aussi dans Publications spécialisées :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!