Publications spécialisées

M. le Premier ministre,

Une nouvelle page politique se tourne aujourd’hui au Québec et vous en êtes dorénavant le grand écrivain. Nous vous félicitons, votre équipe et vous, et vous invitons, tel que vous l’avez déclaré lundi soir, à travailler avec la société civile et les autres partis politiques pour un avenir durable et inspirant pour les citoyen.ne.s.

À l’aide des connaissances scientifiques disponibles, le WWF-Canada a créé un indice Planète vivante pour mesurer notre performance écologique, comme un indice boursier mesure la performance économique. Les résultats sont alarmants: la moitié des espèces contrôlées (451 sur 903) sont en déclin, et l’indice indique un déclin moyen de 83%. Encore plus inquiétant: le nombre d’espèces à risque, celles protégées par la loi, est aussi critique qu’avant — sinon pire.

La perte de biodiversité n’affecte pas que la savane africaine ou la grande barrière de corail. Elle perturbe fortement notre nature et notre économie d’ici. Pouvez-vous imaginer Tadoussac sans ses bélugas et l’impact que cela aurait sur l’économie locale? Nous avons une responsabilité collective face au déclin de notre patrimoine naturel. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons freiner cette hécatombe et bâtir une province modèle et novatrice.

Permettez-moi de vous rappeler quelques-unes des propositions soumises aux partis lors de la campagne électorale:

1. Le Québec est bleu, mais il est fragile quant aux inondations et dérèglements climatiques. Nous croyons que la mise en œuvre d’une politique nationale de gestion des eaux pluviales doit être élaborée — maintenant.

2. Le Québec est vert, mais n’a toujours pas atteint ses objectifs de protection du territoire. Afin d’assurer la protection de nos espèces marines, la pêche durable et la résilience de nos communautés, réalisons les objectifs de 10 % d’aires marines protégées dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent et de 17% d’aires terrestres protégées d’ici 2020, en respect des objectifs internationaux de la Convention sur la diversité biologique.

3. Le Québec est grand, riche et diversifié. Il puise sa force dans ses communautés aux différentes cultures, incluant les Premières Nations et les Inuits. Mettons ensemble en œuvre l’engagement gouvernemental de protéger au moins 50% du territoire au nord du 49e parallèle, dont au moins 20% en aires protégées strictes, en collaboration avec toutes les communautés de ces territoires — maintenant.

Ensemble nous pouvons réaliser ces objectifs et élaborer les solutions qui complèteront et enrichiront votre vision du Québec. Mais il n’y a pas de temps à perdre. Agissons ensemble, maintenant, M. Le Premier ministre.

Sophie Paradis, Directrice Québec WWF-Canada

Aussi dans Publications spécialisées :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!