Constructeur prolifique, Ford possède, depuis quelques années, un programme baptisé QVM (Qualified Vehicle Modifier). Il s’agit d’un barème mis en place par Ford pour évaluer et guider les entreprises spécialisées en modifications de châssis (pour faire d’une berline Ford ou Lincoln une limousine, par exemple) et ainsi offrir à ses clients un produit de qualité répondant aux normes gouvernementales. Ford peut ainsi honorer ses garanties. Ce n’est pas Ford qui fait les modifications mais plutôt les entreprises qui répondent à ses normes. La quantité de ces véhicules spécialisés est trop faible pour justifier une ligne de montage dans les usines Ford. D’où cet appel à des firmes spécialisées.

Or, Ford vient de dévoiler une contrepartie électrique à son programme, le eQVM. L’annonce a été faite au Work Truck Show d’Indianapolis qui se tient du 14 au 17 mars 2017. En 2010, Ford avait lancé le programme Advanced Fuel QVM qui avait permis la transformation de Transit Connect, de camionnettes de la série F et de fourgons de série E en véhicules roulant au propane. Le eQVM reprend ce programme en y ajoutant l’électricité et l’hybridation.

Le eQVM s’adresse donc aux entreprises se spécialisant dans le développement et l’installation de systèmes hybrides, hybrides branchables et électriques. Ce programme vise les camions Ford (F-150, la gamme Super Duty du F-250 au F-550, les F-650 et F-750, le Transit, les fourgons de la série E ainsi que les châssis F-53 et F-59).

Ford au Work Truck Show
Au Work Truck Show, Ford présente un E-350 châssis doté d’une motorisation hybride provenant du fournisseur XL Hybrids ainsi qu’un châssis F-59 mû à l’électricité et modifié par Motiv Power Systems. XL Hybrids présente aussi un Transit et un F-150 branchable. De son côté, Lightning Hybrids montre un E-350 hybride doté d’un système de récupération d’énergie hydraulique.

D’ici quelques années, Ford dévoilera plusieurs véhicules électriques (un VUS à venir), hybrides (F-150, Mustang) ou hybrides branchables (Transit). Sans doute qu’un jour, peut-être pas si lointain, elle construira elle-même ses véhicules commerciaux hybrides et électriques.

Aussi dans Automobile :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!