Avec plus de 115 000 employés, Apple est l’une des plus grosses compagnies au monde. Ils ont réinventé l’utilisation des appareils mobiles et investissent encore, à ce jour, des millions de dollars en recherche et développement dans le domaine des technologies et de l’information. « Mais Olivier, où est le lien avec les voitures? » me direz-vous. Réfléchissez! Avec les développements extraordinaires qu’ont connu les voitures autonomes au cours des dernières années, la relation qui liera un conducteur à sa voiture sera grandement modifiée. Il faudra occuper ses occupants. Et c’est précisément à cet endroit qu’Apple entre en jeu.

Il y a quelques années, on a cru qu’Apple visait à mettre en marché une voiture autonome.

Depuis, on l’a vue se montrer très discrète quant à ses ambitions dans ce secteur. Elle a engagé un millier d’employés pour un projet secret et depuis, silence radio.

Selon le géant américain, le marché des technologies du transport représenterait entre 5 et 15 billions de dollars. Pour les curieux, c’est 12 zéros! Aux yeux d’Apple, le marché des voitures autonomes comporte suffisamment de fabricants. Nul besoin de s’y attaquer. Par contre, les plateformes de divertissement, elles, sont pratiquement absentes.

Je m’explique. Avec le développement des systèmes de conduite autonome, les conducteurs auront besoin d’une plateforme de divertissement électronique, mais aussi de technologies leur permettant de travailler sur la route. Déjà très bien positionnée dans ce marché, Apple possède les connaissances et la main d’oeuvre nécessaire pour fabriquer de telles plateformes.

Autrement dit, Apple ne travaille pas sur le développement d’une voiture, à proprement dit. La compagnie travaille plutôt sur l’expérience humaine et technologique entourant les systèmes de conduite autonome. On vise finalement à développer une sorte de IOS pour voitures.

Aussi dans Automobile :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!