Le ministre de la transition écologique, Nicolas Hulot, présentait jeudi le « plan climat : 1 planète, 1 plan » du gouvernement qui vise notamment à rendre irréversible la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

Le gouvernement veut en finir avec la commercialisation des voitures à l’essence ou au diesel en France d’ici 2040, objectif fixé à 2030 par l’Inde, a précisé M. Hulot. Il reconnait que cet objectif est « lourd », notamment pour les constructeurs automobiles. « C’est pour moi une véritable révolution », a toutefois ajouté le ministre.

« Une révolution de la mobilité du quotidien nous attend, avec des véhicules plus autonomes, plus partagés. Cette révolution, c’est une opportunité formidable qu’il faut accélérer. C’est pourquoi nous fixons aujourd’hui l’objectif de mettre fin à la vente de voiture à essence ou au diesel en 2040, pour encourager les constructeurs automobiles à innover et à devenir leader de ce marché. »

En France, le premier secteur responsable des émissions de gaz à effet de serre est celui des transports, soit 29% en 2014. C’est également un secteur en pleine transformation, grâce au développement des mobilités douces et des véhicules électriques. D’ailleurs en France, on a déjà vendu plus de 100 000 véhicules électriques.

Monsieur Hulot a annoncé que les ménages les plus modestes recevraient une prime pour se débarrasser de leurs voitures polluantes à essence d’avant 1997 ou à diesel d’avant 2001, au profit d’un véhicule plus propre, sans toutefois préciser le montant.

Aussi dans Automobile :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!