On vous partage fréquemment des initiatives créatives dans le domaine de la mobilité durable. Cependant, on ne partage que très rarement des projets locaux qui brillent sur la scène locale et internationale. Chinhook, une équipe de futurs ingénieurs de l’École de Technologie Supérieure (ÉTS), se démarque année après année aux Pays-Bas. Ils ont une vision et un projet fort intéressant! En voici quelques détails.

Dans le cadre d’une activité parascolaire, les étudiants de l’ÉTS se rassemblent chaque année pour créer un véhicule à hélice unique en son genre. Le but est de concevoir un bolide répondant aux normes de la compétition Racing Aeolus qui se déroule aux Pays-Bas. Ce rassemblement a pour but de développer des technologies visant à augmenter l’efficacité énergétique des moyens de transport moderne. Pour ce faire, on utilise le vent comme énergie. Celui-ci propulsera le véhicule vers la ligne d’arrivée et tout ça, sans aucune voile. Cool, non?

Grâce au design et aux caractéristiques technologiques du véhicule, les concurrents doivent parcourir un trajet tout en faisant face au vent. Le classement est déterminé selon le pourcentage d’efficacité du véhicule et son design. Ici, aucun calcul savant n’est utilisé. On ne fait que comparer la vitesse à laquelle votre véhicule se déplace contre le vent et la vitesse du vent.

Aussi curieux que cela puisse paraître, l’an dernier, une équipe danoise a réussi à obtenir une efficacité de 101%, ce qui signifie qu’ils étaient plus rapides que le vent lui-même! Plutôt impressionnant, mais pas si surprenant, paraît-il. Il semblerait qu’à partir d’un certain point, l’hélice du véhicule tourne suffisamment rapidement pour se servir du vent pour se propulser par elle-même.

Cette année, 8 équipes tenteront de battre le record absolu de 101%, dont celle de l’ÉTS. La 10e édition de cette compétition internationale aura lieu lors de la dernière semaine du mois d’août aux Pays-Bas. Que le vent soit avec vous… ou quelque chose du genre?

Aussi dans Automobile :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!