Le constructeur américain a récemment révélé quelques détails à propos de la prochaine génération de sa Focus compacte. Cette dernière figure sur le marché dans sa forme actuelle depuis 2011, assemblée au Michigan, aux États-Unis, avec des composants provenant d’un peu partout dans le monde.

Toutefois, et bien que Ford avait prévu construire la nouvelle Focus au Mexique, c’est plutôt en Chine qu’elle le sera. Du moins, en ce qui concerne la plupart des versions de la voiture qui seront disponibles chez nous. On peut déjà s’attendre à ce que la Focus RS soit encore assemblée en Europe.

La production s’amorcera au cours de 2019, alors que l’assemblage de la génération actuelle de la Focus cessera dans la deuxième moitié de 2018. Cette usine du Michigan sera ensuite convertie pour produire le Ford Ranger 2019 et le Ford Bronco 2020. Ce nouveau plan permettra à Ford d’économiser un milliard $ US en coûts d’investissements, et aucun employé du constructeur aux États-Unis ne sera remercié.

Ford promet une Focus 2019 (ou 2020) plus spacieuse et équipée de technologies que les consommateurs demandent.

Par ailleurs, le constructeur investit 900 millions $ US dans leur usine de camions au Kentucky, la préparant pour l’assemblage du Ford Expedition 2018 et du Lincoln Navigator 2018. Ces derniers seront exportés dans 55 autres marchés à l’échelle mondiale, y compris la Chine.

Aussi dans Automobile :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!