Après 12 ans de loyaux services dans sa forme actuelle, le petit véhicule multiusage Mazda5 se retire du marché canadien. Introduite chez nous pour l’année-modèle 2006, la Mazda5 représentait une option intéressante pour les petites familles ayant besoin d’espace, mais qui ne voulaient pas d’une fourgonnette plus encombrante et plus énergivore.

De plus, ses portes coulissantes et son toit élevé étaient bien pratiques pour monter à bord et débarquer dans des stationnements plus étroits, et son aménagement à six places rehaussait son côté pratique.

Malheureusement pour la Mazda5, et pour les fourgonnettes en général, l’attirance actuelle envers les VUS a nui à ses ventes, ses frères CX-3, CX-5 et CX-7 lui faisant de l’ombre sur le plancher de vente des concessionnaires Mazda.

Aux prises avec un design vieillissant, un système multimedia vétuste ainsi que l’absence de motorisations plus modernes et plus efficaces – la Mazda5 n’a pas pu profiter des technologies SKYACTIV du constructeur –, sa popularité n’a cessé de décroître davantage. Ses rivaux n’ont pas eu la tâche facile non plus, le Kia Rondo étant bientôt mis à la retraite lui aussi et le Ford C-MAX tenant bon grâce à sa motorisation hybride.

La Mazda5 2017 est vendue à partir de 21 995 $ avant les frais de transport et de préparation.

Aussi dans Automobile :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!