Cet article est un publireportage présenté par Groupement des assureurs automobile (GAA)

Vous avez malheureusement eu un accident avec votre véhicule… une fois remis de vos émotions, il faut penser à la réparation, après avoir bien sûr communiqué avec votre assureur pour faire ouvrir le dossier de réclamation.

1. Tout d’abord, il faut faire estimer les dommages. Ce travail est fait par un estimateur en dommages automobiles, à l’emploi de votre assureur ou non, qui évaluera les coûts en tenant compte des techniques de réparation en vigueur.

2. L’estimation des dommages permettra à votre assureur de déterminer si le véhicule peut être réparé ou s’il sera déclaré perte totale. Dans ces deux cas, il réglera le sinistre en tenant compte des protections choisies dans votre contrat d’assurance auto.

3. En général, un véhicule est déclaré perte totale lorsque le coût des réparations est plus élevé que la valeur du véhicule. Votre assureur prendra cette décision en tenant compte de plusieurs facteurs : coût des réparations, âge du véhicule, son état général et sa valeur sur le marché. Un véhicule qui a été inondé sera, dans la plupart des cas, déclaré perte totale.

4. Un véhicule déclaré perte totale se voit attribuer le statut « irrécupérable » ou « véhicule gravement accidenté ». Avec un statut « irrécupérable », le véhicule ne pourra jamais être remis en circulation. Quant aux véhicules gravement accidentés, ceux-ci pourront être réparés, mais devront être construits et inspectés par la SAAQ avant d’être remis sur la route.

5. Si votre véhicule peut être réparé, il le sera avec des pièces usagées d’origine du manufacturier comme le prévoit le contrat. Toutefois, le pare-brise sera toujours remplacé par une pièce neuve.

Si vous désirez que votre véhicule soit réparé avec des pièces neuves d’origine, vous devez avoir souscrit l’avenant « valeur à neuf » (de son vrai nom F.A.Q. No 43 – Modification à l’indemnisation – Option 43A – Perte partielle – Pièces neuves), ou l’Assurance de remplacement (F.P.Q. No 5). Avec ces deux options, les pièces endommagées seront remplacées par des pièces neuves d’origine si elles ne peuvent pas être réparées.

6. Vous pouvez faire réparer votre véhicule par l’atelier de réparation de votre choix. Mais vous devez vous assurer de sa compétence et que les travaux sont effectués conformément au devis convenu avec l’assureur. Votre assureur pourra aussi vous recommander un atelier de réparation.

7. Votre assureur doit vous indemniser dans les 60 jours suivant la réception de votre déclaration de sinistre, ou des renseignements et des pièces justificatives, s’il en a fait la demande.

Pour en savoir plus sur le règlement de sinistre auto, visitez le site du Groupement des assureurs automobiles.

Aussi dans Automobile :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!