Si vous suivez l’actualité automobile, vous avez entendu parler de l’Aston Martin Valkyrie. Sinon, sachez qu’il s’agit d’une hypervoiture hybride qui arrivera sur le marché quelque part en 2018-2019. Portant l’écusson de la compagnie anglaise Aston Martin, la Valkyrie sera pourtant le fruit d’une étroite collaboration avec des sociétés comme Red Bull, Rimac, et Cosworth.

Ce qu’il faut savoir, c’est que cette voiture sera très légère. Comme vous pouvez le supposer en voyant les photos, cette voiture aux formes futuristes sera produite entièrement en fibre de carbone, et les formes de son châssis ont été conçues pour minimiser les besoins en matériaux, réduisant ainsi considérablement la masse.

La voiture ne pèserait que 1 030 kilogrammes (2 271 livres), et la puissance de son groupe motopropulseur devrait dépasser les 1 130 chevaux, faisant de la Valkyrie l’une des rares bagnoles à dépasser le fameux ratio poids/puissance de 1:1.

Pour arriver à obtenir ce résultat, le moteur V12 de 6,5 litres atmosphérique a été développé par Aston Martin en collaboration avec Cosworth. Quant au système électrique de recouvrement d’énergie, il a été développé par Rimac, une entreprise de la Croatie renommée pour son expertise en voitures électriques de performance. La boîte automatique à sept rapports sera développée par Ricardo.

L’ordinateur de la voiture est une création de Bosch, tandis que les systèmes d’aide à la conduite, freins antiblocage, disques et plaquettes seront fournis par Alcon et Surface Transform. La carrosserie arrivera de chez Multimatic, et les pneus seront de Michelin.

Cette concoction issue des plus grandes compagnies du monde vaudra son pesant d’or. Seulement 150 unités verront le jour, et il faudra débourser près de 4 millions de dollars canadiens pour avoir la chance de la posséder.

Aussi dans Automobile :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!