Au cours des dernières semaines, le hasard a fait en sorte que l’équipe du Guide a participé à deux évènements exclusifs et peu communs. La semaine dernière, nous étions chez Rolls-Royce pour le lancement de la toute nouvelle Phantom 2018 et le mardi 3 octobre dernier, le Guide était au lancement du concessionnaire McLaren Montréal situé à Laval. Nous étions aux anges, nul besoin de vous dire pourquoi.

Arrivés à l’établissement situé sur le Boulevard Chomedey, on remarque la présence d’un concessionnaire d’occasions Jaguar Land Rover annexé à la salle d’exposition McLaren. Vendre des véhicules d’occasion à côté de voitures d’une telle notoriété, c’est curieux, non? Enfin, nous n’en faisons pas un plat!

Une fois entrés dans le nouveau bâtiment, on nous dirige expressément au sous-sol où l’on nous promet une surprise de taille. Étant dans un concessionnaire McLaren, on s’attendait à une P1, cette McLaren mythique vendue à plus d’un million de dollars, mais non! Devant nous, une Pagani Huayra Roadster, une supervoiture extrêmement rare évaluée à 2,7 millions d’Euros, rien de moins. Nous faisons fi de tous les autres véhicules présents et nous nous dirigeons vers cette beauté rare. À vrai dire, nous avons oublié l’espace d’un moment que nous nous trouvions dans un concessionnaire McLaren. C’était confus.

Une fois ressaisi, direction Nino de Cubellis, copropriétaire de la concession, pour lui poser quelques questions. Fier de cette belle réalisation, il nous confie qu’une douzaine de voitures McLaren étaient vendues avant même l’inauguration de la bâtisse. Voilà des performances plutôt impressionnantes considérant un volume de ventes espéré d’environ 45 véhicules par année.

Passant du coq à l’âne, nous voici à discuter du type de clientèle visée par McLaren. On lui demande quelle clientèle croit-il retrouver dans un marché aussi niché que celui des exotiques. Selon ses dires, il y a deux types de consommateurs, ceux qui prévoient et rêvent de leur achat sur une longue période de temps. Ceux-ci choisissent une voiture sur mesure. Et il y a les impulsifs, ceux qui veulent leur voiture d’ici à la fin de semaine. Dans tous les cas, ce sont des passionnés, des amoureux de la conduite automobile sportive. Apparemment, très peu de clients demandent l’essai routier avant l’achat. La réputation qui précède ces supervoitures est amplement suffisante!

La soirée bat son plein et l’on nous dévoile la 570S Spider, une décapotable impressionnante tant sur le plan technique que visuel. Nous avions devant nous une voiture propulsée par un moteur V8 biturbo de 3,8 litres, développant 562 chevaux et pouvant atteindre 100 km/h en seulement 2,9 secondes grâce à une boîte à sept rapports avec double embrayage.

Bien qu’aucune grande révélation n’ait été faite hier au lancement de cette nouvelle concession, il y avait là une effervescence bien visible. Et ce que monsieur de Cubellis nous a dit est bien vrai. Les clients ne sont pas traités en client conventionnel. On dirait plutôt un club de passionnés qui échangent avec vigueur des meilleures voitures sur le marché et de leurs histoires de course sur piste. Jamais il n’est question de prix ni même de sécurité. Décidément, la passion surpasse la raison.

Aussi dans Automobile :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!