En tant que média populaire, le Guide de l’auto reçoit fréquemment des produits promotionnels. Certains sont plutôt conventionnels, comme une casquette ou un crayon, alors que d’autres sont pour le moins uniques. Récemment, nous avons fait l’essai d’un produit méconnu fabriqué et vendu par Lanmodo, une compagnie chinoise. Il s’agit d’un parapluie pour voiture destiné à protéger votre carrosserie lors des tempêtes, mais aussi à tempérer son habitacle lors de températures extrêmes. Nous en avons fait l’essai et sommes restés sur notre appétit.

Nous voilà au bureau, réunis autour de cette curieuse boîte. Après tout, on parle ici d’un parapluie pour voiture… Aussitôt le parapluie déballé, nous rechargeons la petite batterie de 12 volts qui alimente la patente et on s’empare de la première voiture que nous avions sous la main, un Toyota C-HR 2018.

C’est l’heure du test
Afin de tester notre nouveau jouet, nous voulons reproduire ce qui est illustré dans la publicité du constructeur. Il s’agit d’installer le parapluie et d’y lancer des objets de poids plus ou moins importants. Nous nous armons donc de papiers essuie-tout, de café et d’un soulier et nous chargeons nos munitions. Les caméras sont en place, go! Nous lançons les projectiles, rions un bon coup et remballons le tout.

Un parapluie unique
Ce produit disponible en vente libre est de 3,5 mètres de long par 2,1 mètres de large une fois déployé. Il est supporté par une structure de métal, de plastique et de fibre de verre conçue pour résister à des vents d’à peine plus de 45 km/h une fois déployée. Enfin, il est conçu pour fonctionner entre -20 et 60 degrés Celsius, ce qui n’est pas très bien adapté pour les hivers québécois… Le tout est livrable dans un emballage de 13 kg.

Les fabricants du Lanmodo commercialisent leur produit en ciblant deux types de clientèle. La première est une clientèle qui désire protéger sa voiture lors de grands vents ou de températures extrêmes, car la tente aide à réguler la température intérieure du véhicule. Mais bon, entre vous et moi, si la température n’est pas clémente, les vents seront assurément de plus de 45 km/h. N’est-ce pas?

Le deuxième type de clientèle est celui qui part en camping ou à la plage et désire trainer un parasol cool et unique.

Oups! J’ai bossé ta voiture
Quelques heures après la fin de notre essai du Lanmodo, les journalistes quittent le bureau et montent à bord de leur voiture à l’essai. L’un de ceux-ci revient au bureau, le regard frustré et nous dit : « la voiture est bossée ». Oups!

Effectivement, la suce disposée sous le trépied du parapluie avait fait gondoler le toit du C-HR flambant neuf. Il y avait une sorte de rigole à l’endroit exact où l’extrémité de la suce touchait à la tôle.

De retour à notre bureau, nous relisons les mises en garde du produit et rien ne nous indique que la suce peut endommager, d’une manière ou d’une autre, la carrosserie… Maudite bébelle…

Aussi cool que le gadget puisse être, l’idée d’endommager une voiture en tentant de la protéger me semble contre-productive. Le parapluie aide peut-être la voiture à réguler sa température intérieure sous le soleil, mais une bonne vieille bâche fait le même travail sans laisser de trace sur la carrosserie. Et la bâche ne coûte pas 350 $!

Aussi dans Automobile :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!